Le Chiffre de la semaine 16

chiffre semaine-Tours504

C’est le nombre de communes d’Indre-et-Loire qui vont pouvoir bénéficier des contrats « Petites Villes de demain » mis en place par le Gouvernement pour améliorer la vie de ces cités en finançant un certain nombre d’équipements et d’aménagements pour en faire des centres de vie dynamiques dotés de services utiles pour la vie du territoire où […]

Jérôme Bailly : Détournement artistique

Orléanais pur sucre, Jérôme Bailly est un peintre qui détourne les objets du quotidien. Mêlant animaux et personnages avec fantaisie et poésie dans des paysages urbains ou bucoliques, il présente sa nouvelle exposition, Incertains décalages, en ligne à partir du 20 mars.

Femmes de première ligne

Du 8 au 26 mars, une exposition est organisée au Conseil départemental du Loiret à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Alors que les deux précédentes éditions étaient axées sur la façon dont faire tomber les clichés, cette année, la photographe Géraldine Aresteanu présente 23 portraits de femmes qui ont « œuvré, subi ou existé pendant le confinement ».

Le MOBE boute la vermine !

Si la réouverture des musées au public est autorisée, le Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’environnement (MOBE) rouvrira ses portes le 24 avril prochain. En attendant, place à la finition et à l’installation des collections dans les réserves, avec un passage par une drôle de bulle…

Nolwenn Lavanant, à la mode de chez nous

Nolwenn Lavanant

À 22 ans seulement, la jeune femme tient sa propre boutique de prêt-à-porter haut de gamme (femme surtout) dans le quartier Paul-Bert. Particularité des vêtements : ils portent sa griffe, et c’est elle-même qui les confectionne sur place dans un esprit écoresponsable. Cousez, jeunesse !

Le spectacle vivant ressuscité !

Durant tout le mois de mars – et dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes –, France Bleu Orléans diffuse quatre mini-concerts d’artistes orléanaises captés au domicile de particuliers. Une bulle d’air pour les musiciennes qui se sont produites, mais aussi pour les accueillants ayant participé à ces moments… hors du temps..

Agriculture : des cursus très variés…

Agriculture : des cursus très variés…

Pour les jeunes qui veulent accéder à des métiers proches de la nature, les cursus agricoles sont tout à fait adaptés avant et après le bac. Pour les bacheliers, des diplômes comme les BTSA dispensés au lycée de l’agrocampus de Tours-Fondettes permettent de rentrer dans la vie active après un diplôme en 2 ans, mais ils sont aussi un passeport vers des filières longues, masters ou écoles d’ingénieurs.

L’égalité à l’épreuve des collégiens

Lundi dernier, à l’occasion de la Journée internationale des Droits des femmes, la Quinzaine de l’égalité s’est ouverte dans plusieurs lieux d’éducation dans le département. À Orléans, le nouveau collège Jean-Rostand a mis en place une série d’opérations pour faire progresser ce concept dans l’esprit des jeunes générations. 

La sécurité, un métier de femmes !

Les métiers de la sécurité privée recrutent, et recherchent notamment des femmes. Fin février se terminait ainsi la première formation 100 % féminine en France organisée en Centre-Val de Loire. Et visiblement, les propositions d’emploi n’ont pas tardé à affluer… 

« En prison, quand on bosse, le chemin s’éclaircit »

La convention Pôle Emploi-Justice a été signée au mois de février au centre pénitentiaire d’Orléans-Saran. L’ambition de ce partenariat ? Permettre aux détenus de trouver un emploi à la sortie de leur incarcération. Théo* a pu bénéficier de ce service. Il livre à La Tribune HebdO son témoignage.

CTHB : ligue de championnes…

HANDBALL

Alors que les Chambraisiennes ont entamé la phase de play-offs par une victoire à Plan-de-Cuques, le club a déjà bouclé son recrutement pour la saison prochaine, avec six nouvelles joueuses dont quatre internationales habituées aux joutes européennes, parmi lesquelles la Française Alexandra Lacrabère, l’arrière aux 185 sélections. Objectif Europe dans un futur proche !

« Nous allons partir du terrain »

Investi par Les Républicains, Nicolas Forissier veut conquérir la région Centre-Val de Loire et battre la gauche. Il a lancé vendredi dernier sa campagne en mettant le « terrain » au centre de sa stratégie et de ses préoccupations. 

Écouter les « mots » de la Covid

Association de santé et de solidarité en Centre-Val de Loire, l’Apleat-Acep a lancé à destination des personnes en difficulté un numéro de téléphone solidaire : le 0 805 38 49 49. 

La Région au soutien de la jeunesse

Étudiants

« Ré-enchanter l’avenir » : ce pourrait être le slogan d’un candidat à la présidence de la République ; mais c’est celui du président de la Région Centre-Val de Loire, François Bonneau, pour qui les exécutifs régionaux doivent redonner aux jeunes des raisons
de croire en l’avenir. Il entend montrer l’exemple à travers un volet de mesures portées par la Région.

Tang’ : moins vite, c’est mieux ?

Depuis le 2 novembre 2020, une partie de la tangentielle a vu la vitesse maximale de circulation des véhicules baisser à 70 km/h, notamment entre Saint-Jean-de-la-Ruelle et la Fosse Bénate. Pour quelles conséquences ?

Est-ce bon pour les enfants ?

La Tribune Hebdo a demandé à quelques psychologues de l’Orléanais si l’instruction en famille était bien conseillée pour les enfants. Réponses des professionnels.

Les bons plans !

Égalité femmes-hommes 

La Journée internationale des droits des femmes du 8 mars dernier a été l’occasion pour les collectivités, la Ville et la Métropole de Tours Val de Loire, de présenter des plans d’action en faveur de l’égalité femmes-hommes, à la fois en leur sein et dans leurs politiques publiques en général.

« Un texte dans l’intérêt de l’enfant »

Après son passage à l’Assemblée, le texte concernant la loi contre les séparatismes devrait être présenté le 30 mars prochain au Sénat. Jean-Pierre Sueur, sénateur (PS) du Loiret, renouvelle son attachement à « l’école de la République ». Il pense que l’article 21 ne bafoue pas la liberté d’instruction.

« On touche à la liberté d’instruction »

S’il a voté pour le projet de loi contre les séparatismes, le député loirétain (Modem) Richard Ramos a voté contre l’article 21 soumettant à autorisation l’instruction en famille. Pour lui, la liberté d’instruction est foulée aux pieds par ce texte.

« Entre colère et inquiétude… »

Jacques Vincey

Jacques Vincey, directeur du théâtre Olympia – Centre dramatique national de Tours, revient sur cette période très difficile où ils ont tenté avec son équipe de faire vivre malgré tout leur art en attendant des jours meilleurs…

Faut-il enterrer le Spacetrain ?

Faute d’autorisation d’utiliser le monorail de Jean Bertin, la société Spacetrain est sérieusement en train d’envisager la possibilité de réaliser ses essais à l’étranger. Faut-il pour autant en déduire que le concept va faire pschitt ? Malgré un nouveau passage devant les prud’hommes, les concepteurs du projet veulent croire que leurs « briques technologiques » peuvent permettre au Spacetrain d’avoir un avenir…

École à la maison, bonheur à profusion ?

En octobre dernier, Emmanuel Macron a assuré qu’à la rentrée prochaine, l’école à la maison serait « strictement limitée, notamment aux impératifs de santé ». Une déclaration qui fait l’effet d’une bombe pour des milliers de familles françaises, dont plusieurs dizaines dans le Loiret.

Abîmés

L’opération de communication menée le week-end dernier par les forçats de l’État sur tout le territoire national avait visiblement un but : montrer aux Français que l’on apercevait la fin du tunnel de la crise sanitaire. Le premier confinement fête cette semaine son premier anniversaire : il y a des commémorations dont on se passerait bien, et […]

Mieux trier pour ne pas se faire taxer !

Les déchets recyclables

Fin mars, le conseil métropolitain votera, dans le cadre du budget 2021, une augmentation de la taxe sur l’enfouissement des ordures ménagères (TEOM) de 1,8 %. Une hausse minime mais qui pourrait gonfler dans les prochaines années car elle doit compenser la hausse d’une autre taxe, celle sur les déchets enfouis, qui va passer de 30 € par tonne cette année à 65 € en 2025 ! Pour éviter de faire payer cette note salée aux Tourangeaux, nous devons réduire la part des ordures enfouies en triant mieux ou en développant le compost…