Cohabitation compliquée 

Augmentation des scooters, stationnement de véhicules, problème d’accessibilité… Certains riverains du centre-ancien d’Orléans et associations se plaignent d’un engorgement de l’espace public. Les élus municipaux leur répondent.

Bons vents

Il y a six mois, alors que nous entrions dans un troisième confinement qui ne disait pas son nom, qui aurait pu imaginer qu’en ce début d’automne, nous ferions « presque » comme si tout était redevenu comme avant ? Les médias, reconnaissons-le, ont toujours tendance à s’intéresser aux trains qui n’arrivent pas à l’heure : on leur […]