Chronique d’une erreur médicale ?

Fin février, le Tribunal judiciaire d’Orléans a vu comparaître un médecin urgentiste, ancien intérimaire du CHRO, accusé d’homicide involontaire sur un patient de 31 ans décédé d’une hémorragie cérébrale après presque dix jours d’errance médicale. Dans cette affaire vieille de… plus de dix ans, le Parquet a pourtant requis la relaxe.