Des anti-pass devant la justice

Cinq manifestants contre le pass vaccinal, et notamment la leader du collectif Le citoyen La citoyenne, organisatrice de la manifestation du 12 mars 2022 à Orléans, ont comparu mardi au Tribunal judiciaire pour avoir tenté de brûler des palettes sur les voie du tram et outragé les forces de l’ordre.

Plus de médiation, moins de procès ?

Pour rendre une justice plus rapide, le Tribunal administratif d’Orléans met en place des dispositifs de médiation. Exemple, tout récemment, avec le rectorat d’Orléans-Tours.

Chômage partiel : une fraude à 96 000 € !

Fin 24 mars, le Tribunal judiciaire d’Orléans jugeait une affaire de fraude au chômage partiel survenue durant le premier confinement jusqu’à la fin août 2020. Les deux accusés à la barre avaient placé l’argent sur les comptes de leur fils… de deux ans.

Dans quels cas utiliser le 17 ?

La Direction Départementale de la Sécurité Publique du Loiret souhaite améliorer sa « production de sécurité ». L’un de ses axes de travail concerne le 17, un numéro d’urgence que tout le monde connaît… mais n’utilise pas toujours opportunément.

Les magistrats tirent la sonnette d’alarme

À cause du contexte sanitaire, les traditionnelles audiences de rentrée n’ont pu se tenir en présence du public. Les magistrats orléanais ont cependant adressé un message sur le manque de moyens du tribunal orléanais, et son impact au niveau de la Justice… et des justiciables.

Deux joueurs de l’USO demandent 1,2 M€ à leur ancien club

746 000 € pour Cédric Cambon, 476 000 € pour Thomas Renault : ce sont les sommes qu’a demandées ce jeudi matin, devant le conseil des prud’hommes d’Orléans, l’avocat des deux anciens joueurs de l’USO à leur ex-employeur. Le délibéré est attendu le 22 avril prochain. L’US Orléans va-t-il devoir verser 1,2 M€ à deux […]

MÊME EN SOUS-EFFECTIF, la Justice a bûché

Vendredi dernier, le président du Tribunal judiciaire d’Orléans et la procureure de la République d’Orléans faisaient le point sur l’année judiciaire 2020 et ce début d’année 2021. Malgré le contexte sanitaire et le sous-effectif de la juridiction, l’activité est restée soutenue.

Des hôteliers dans de sales draps !

Jeudi dernier, les gérants de L’Hôtel du Sauvage, à Orléans, comparaissaient au Tribunal judiciaire d’Orléans pour mise en danger de la vie d’autrui. La procureure de la République a requis 120 000 € d’amende contre ses patrons.