Quand le sexe n’a pas d’âge…

Quand le sexe n’a pas d’âge…

Malgré les discours induits par certains, la sexualité ne s’arrêtent pas à 60, 70 ou même 80 ans ! Dans les maisons de retraite, certains personnels soignants et accompagnants ne sont, cependant, pas toujours à l’aise face au désir des personnes âgées. Le point sur un tabou.

Si Senior, un festival pour parler du vieillissement…

Si Senior

Jusqu’au 31 octobre, une vingtaine de communes d’Indre-et-Loire accueillent spectacles, conférences, rencontres, projections de films, lectures, ateliers, etc., autour du thème de la vieillesse. Ce sont les bibliothèques locales, soutenues par la direction du Livre et de la Lecture publique du Conseil départemental 37 qui organisent cette manifestation.

Les résidences Les résidences Domitys accueillent des étudiant(e)s

À la résidence Belmont de Tours Nord, les pensionnaires peuvent côtoyer une jeune étudiante.

Les résidences seniors n’ont pas changé de public : elle permettent simplement à un(e) jeune de bénéficier d’un logement contre quelques heures d’activités avec les résidents. Un échange gagnant-gagnant dont bénéficie Kimberley Aïssani, étudiante en LEA, à la résidence Belmont de Tours-Nord.

Comment et pourquoi protéger nos aînés ?

Comment et pourquoi protéger nos aînés ?

À l’heure où l’Indre-et-Loire dépasse encore les seuils d’alerte, avec un taux
d’incidence chez les plus de 65 ans de 65 pour 100 000 habitants, tout le monde
se demande comment protéger les plus âgés, notamment dans les EPHAD qui ont été durement touchés par les décès au plus fort de la crise sanitaire.

Un portail national pour vous accompagner

Un portail national pour vous accompagner

Qui n’a jamais cherché des informations pour
une personne âgée, ses parents, des grands-parents,
un oncle ou une tante ? Depuis fin 2015, le portail
www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr donne toutes
les informations concernant les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches. Créé par le ministère des Solidarités et de la Santé, il est animé par la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie).

Les médecins touchés par la crise !

Les médecins libéraux du Centre-Val de Loire et de nombreuses professions paramédicales auraient perdu entre 50 et 90% de leur patientèle durant la durée du confinement. Selon eux, les patients ont eu peur de venir dans leurs cabinets…

Les boulangers ont répondu présent !

Ils font partie de ces professionnels qui ont continué leur activité pendant le confinement pour permettre à la population d’avoir son pain quotidien, denrée de première nécessité s’il en est. Malgré tout, pour ceux qui sont restés ouverts, la baisse d’activité a été importante, car les clients n’ont pas eu les mêmes besoins qu’en temps normal. Et alors que la vie reprend peu à peu son cours, les inquiétudes de la profession demeurent quant à son avenir comme nous l’explique Philippe Desiles, le président de la Fédération des artisans boulangers d’Indre-et-Loire.

Une baisse d’activité de 30% en Indre-et-Loire

L’Agence d’Urbanisme de l’Agglomération de Tours (ATU) synthétisée des différentes données recueillies par les organismes publics, l’INSEE, la Banque de France et l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE)
fait apparaître une baisse d’activité importante pendant cette crise du Covid-19, mais moindre cependant qu’au plan national où elle est évaluée à 32 % contre 29 % en région Centre-Val de Loire également.

Le réseau Fil Bleu s’adapte

Jamais totalement interrompu pendant le confinement, le service Fil Bleu, bus et tramway, est remonté en puissance depuis le 11 mai avec pour objectif un retour à la normale pour la fin mai. Condition importante pour accéder aux transports en commun : le port du masque est obligatoire sous peine d’interdiction de monter !

Une reprise en douceur pour 3 niveaux d’abord !

Le conseil municipal extraordinaire du mardi 5 mai a été l’occasion pour le maire Christophe Bouchet de préciser les modalités de la reprise – et non pas de la rentrée – des classes fixée à ce jeudi 14 mai pour 3 niveaux seulement dans un premier temps : grandes sections de maternelle, CP et CM2. Les effectifs sont limités à 15 enfants par classe et le repas du midi sera assuré tout comme l’accueil périscolaire du soir mais pas du matin… Détails pratiques.

Déconfinement : le vélo a la cote

Ce pourrait être l’une des conséquences inattendues de la pandémie : l’accroissement de la place accordée au vélo dans nos déplacements. Tours Métropole a entériné un réseau transitoire vélos pour encourager son utilisation pendant la période de déconfinement et qui sait, au-delà. Une initiative bienvenue pour les partisans de ce mode de déplacement dont le Collectif Cycliste 37, qui en a profité pour élaborer de son côté un plan vélo ambitieux pour le territoire métropolitain. En attendant, les premiers aménagements de ce réseau transitoire ont été réalisés cette semaine rue des Tanneurs ou sur le pont d’Arcole qui franchit le Cher…

Vins de Loire : l’export, ça va fort !

Alors que des incertitudes se font jour sur les marchés américains, en raison de la taxe Trump, et anglais dans l’attente du Brexit, l’année qui s’achève est marquée par une belle croissance des parts de marché des vins de Loire tant à l’étranger qu’en France. Les exportations sont en hausse de 8% en volume et de 9,2% en valeur tandis que sur territoire national 57% des Français ont consommé au moins une fois un vin issu d’une des 51 appellations et des 6 IGP du Val de Loire !