« Des interrogations subsistent sur la ligne 2 »

Adjoint à l’urbanisme de 2008 à 2014, Alain Devineau a initié avec le maire de l’époque, Jean Germain, la 1re ligne de tramway. Ils étaient accompagnés sur le projet par Jean-Pierre Lapaire, docteur en géographie spécialiste des transports, ancien maire de Saint-Jean-de-Braye et ancien président de la Semtao, maître d’ouvrage du tramway d’Orléans et du Mans. Avec Mathis Navard, fondateur de letramdetours.net, ils suivent avec attention le projet de la 2e ligne de tramway en « citoyens avisés », toujours intéressés par la chose publique, mais retirés de la vie politique. Pour éclairer les débats actuels sur cette ligne 2, nous leur avons demandé leur avis au vu de leur expérience sur la 1re ligne.

Tramway : pas touche au tracé !

La 2e ligne de tramway est sur les rails et son tracé, présenté en octobre dernier, ne bougera plus. Le calendrier des études et travaux a été présenté début avril et, s’il comprend de nouvelles phases de concertation, ce sera seulement sur des aménagements urbains…

Chinon : peut mieux faire !

Sécurité des centrales nucléaires

Début juin, la délégation régionale de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN*) présentait son rapport 2019. Bilan : la situation est globalement satisfaisante en région Centre-Val de Loire pour les centrales nucléaires, mais des améliorations sont encore attendues dans l’exploitation et la maintenance de certains sites dont Chinon,
où vient de commencer l’inspection décennale du réacteur B4 jusqu’en octobre…

Rénovation urbaine : le grand chantier est lancé !

Les services de l’État avec la Métropole, les villes de Tours, Joué-lès-Tours et Saint-Pierre-des-Corps, leurs partenaires, ainsi que l’ensemble des bailleurs sociaux ont signé le 27 janvier dernier la convention pluriannuelle des projets de renouvellement urbain. 216 M€, dont 127 M€ au Sanitas, seront investis sur la période 2020-2030 dans les quatre quartiers prioritaires : le Sanitas donc, mais aussi Maryse Bastié à Tours, La Rabaterie à Saint-Pierre et La Rabière à Joué. Un sacré chantier de 10 ans qui commence dès à présent !