|
|
Deux parcs agrivoltaïques en projet
|
|
Deux parcs agrivoltaïques en projet

Deux parcs agrivoltaïques en projet

L’un de 20 hectares à Beaumont-Louestault au nord du département, l’autre de 50 hectares au milieu de 155 ha de prairie à Auzouer-en-Touraine à l’est. De quoi alimenter 50 000 foyers en énergie propre d’ici 2026 !
P.N.

La finalité est la même : produire de l’électricité propre à l’infini puisque les deux installations sont alimentées par le rayonnement solaire. Leur modèle est légèrement différent puisque le parc de Beaumont-Louestaut va voir le jour sur les terres d’un unique propriétaire terrien tandis qu’à Auzouer, le projet est porté par un collectif de treize agriculteurs qui mettent des terres en commun pour permettre à un quatorzième d’installer un élevage ovin.

20 ha à Beaumont-Louestault

Pierre de Beaumont, propriétaire du château de Beaumont-la Ronce et ancien conseiller général de 1970 à 1994, a décidé de louer les 86 ha de la ferme de la Dausserrerie qui lui appartient à la société Valorem, acteur majeur des énergies renouvelables en France. Seulement 20 ha seront couverts par les tables photovoltaïques, la surface restante sera consacrée à deux activités agricoles complémentaires, la production de fourrage et un élevage ovin également.

La société Valorem a procédé à une première levée de fonds de 150 000 € auprès des particuliers pour financer les études préalables. Il s’agit d’un emprunt qui sera remboursé sur les 3 ans à venir au taux garanti de 6 %. Le projet devrait voir le jour en 2026 et produira 30 à 35 MW, une puissance équivalente à la consommation annuelle de 20 000 foyers de 4 personnes. L’investissement s’élève à 30 M€, financé à 80 % par un emprunt de Valorem et à 20 % par d’autres moyens, parmi lesquels un financement participatif n’est pas exclu.

50 ha à Auzouer-en-Touraine

La Bergerie Ensoleillée est le fruit d’un projet collectif mené depuis 2019 par treize agriculteurs qui ont identifié 155 ha de prairies sur leur différente exploitation de façon à obtenir une surface agricole suffisamment vaste pour l’installation d’un élevage de 500 moutons, seuil de viabilité d’une telle activité. Mais seulement un tiers de cette surface sera recouvert de tables photovoltaïques sous lesquelles les moutons pourront paître. Mais l’investissement est viable grâce à l’exploitation du parc photovoltaïque. Le projet est porté par la société GLHD, autre opérateur dans la production d’énergies renouvelables, spécialisée notamment dans l’accompagnement des collectifs d’agriculteurs. Une opération de financement participatif a également permis de récolter 50 000 € pour réaliser les premières études. Le parc pourrait être mis en service dès 2024 selon l’avancement des démarches. Il produira annuellement l’équivalent de la consommation en électricité de 30 000 foyers de 4 personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
La chaleur renouvelable, c’est gagnant-gagnant avec tours métropole val de loire !
Le prix des énergies fossiles flambe ! Et cette augmentation...
Ludovic Renard, Maraîcher tout-terrain !
Il devenu champion d’Europe de cyclo-cross catégorie « Masters » début novembre...
COSTA-GAVRAS SOUFFLE LES 50 BOUGIES DE LA CINÉMATHÈQUE
Du 25 au 28 novembre, la Cinémathèque de Tours reçoit le grand...
Événements de la semaine
8
Oct
Grand Théâtre
Ven. 8 oct. à 20 h
6
Oct
Vinci, Tours
Mer. 6 oct. à 20 h 30 
2
Oct
L’hôtel de ville de Tours.
2 et 3 oct. de 10 h à 18 h
1
Oct
Oésia, Notre-Dame-d’Oé
Ven. 1er à 18 h 30 et 20 h, sam. 2 à 11 h, 15 h et 17 
4
Juin
Chinon
DU 4  AU 6 JUIN
4
Juin
Grand Théâtre de Tours
Ven. 4 à 19 h, dim. 6 à 15 h, mar. 8 à 19 h
ARTICLES RÉCENTS