|
|
La Région Centre-Val de Loire s’active pour accompagner les entreprises
|
|
La Région Centre-Val de Loire s’active pour accompagner les entreprises

La Région Centre-Val de Loire s’active pour accompagner les entreprises

100 M€ mobilisés sur ses fonds propres, 2 milliards prêtés à 12 000 entreprises régionales par l’État dans le cadre du PGE, création du Fonds Renaissance de soutien aux petites structures accessibles en Indre-et-Loire via l’association Initiative Touraine... La Région investit et s’investit pour soutenir l’économie alors que la crise menace...
Patrice Naour
En Indre-et-Loire c’est l’association Initiative Touraine présidée par Mauro Cuzzoni (à dr.), signant ici un partenariat avec la CMA présidée par Gérard Bobier (à g.) qui étudie les demandes d’aides au Fonds Renaissance.

Lors d’un point d’étape début juin, la Région a dressé le bilan de son action en matière économique depuis le début de la crise sanitaire : elle-même a mobilisé près de 100 M€ sur ses fonds propres tandis que près de 2 milliards d’euros ont été alloués aux entreprises régionales au titre du Prêt garanti par l’État (PGE). Elle entend coordonner aussi l’accès au Fonds Renaissance qu’elle a mis en place pour les petites structures de moins de 20 salariés avec un guichet unique auquel s’adresser, en l’occurrence Initiative Touraine, en Indre-et-Loire.

Au 1er avril, les différents fonds d’aides étaient déjà en partie consommés, alors même que la vague de la crise économique ne faisait que débuter. « Les collectivités sont déjà au maximum de leurs capacités », souligne Harold Huwart, vice-président de la Région en charge de l’économie. Tous les acteurs se sont mobilisés (Région, intercommunalités, départements, chambres consulaires, syndicats de branches, organisations sectorielles…), mais cette dispersion a quelque peu désorienté les chefs d’entreprise, si bien qu’ils ne sont qu’un tiers à bénéficier de tel ou tel dispositif d’accompagnement : « 12 000 entreprises ont bénéficié du Prêt garanti par l’État et 45 000 du Fonds national de solidarité, soit moins d’un quart des 300 000 entreprises que compte le territoire régional », précise encore Harold Huwart. Quid des 250 000 autres ?

60 000 entreprises aidées sur les 300 000 que compte la Région

De fait, pour que davantage d’entreprises bénéficient d’un ou plusieurs de ces dispositifs, la Région entend mieux coordonner l’accès à ces aides, et en particulier au Fonds Renaissance qu’elle a doté, en partenariat avec la banque des Territoires et les intercommunalités, de plus de 12 M€. Son objet : aider les petites structures à redémarrer grâce à des avances de trésorerie remboursables à taux 0. Un seul interlocuteur a été désigné par département pour traiter les différents dossiers présentés par les chefs d’entreprise. En Indre-et-Loire, il s’agit de l’association Initiative Touraine dont l’objet est de soutenir les créateurs d’entreprise en leur accordant des prêts à taux 0 aussi. Elle est donc tout à fait dans son domaine de compétence quand il s’agit d’étudier les dossiers pour allouer les aides du Fonds Renaissance et a signé un accord de partenariat avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat pour ce qui concerne les entreprises artisanales.

+ d’infos
http://crcvl.mgcloud.fr/aides/#/crcvl/connecte/F_TSRenaissance/depot/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES ARTICLES A LIRE
Covid-19 : la préfète rappel les entreprises à l’ordre
La préfète a adressé un courrier aux entreprises pour leur...
COVID-19 : nouvelles mesures pour lutter contre le virus en Indre-et-Loire
Les soirées, cocktails, pots etc. en positions statique debout sont...
Bernard Charret, L’agité du local
Alors que le bio, les circuits courts et les produits...