Vendredi, le set électro des fêtes johanniques ne se déroulera pas dans des conditions « normales », mais dans un format numérique. Les deux lauréats du DJ Cast des éditions précédentes, Volte/Face et Mack Swell, proposeront chacun un set de 30 minutes, tandis qu’en tête d’affiche, un show d’une heure sera assuré par le duo Ofenbach. La mairie d’Orléans dit avoir ainsi souhaiter « montrer son soutien aux artistes locaux ainsi qu’au public ». Les quatre artistes ont été enregistrés à la fin du mois d’avril lors d’une session filmée au… Musée des Beaux-Arts.

Danser local

Dénotant par leur amabilité et leur humilité, Volte/Face et Mack Swell, les deux DJs locaux, sont connus du public orléanais. Le premier, lauréat du Set electro 2015, est DJ résident du Nova Club et formateur en production musicale à l’école DJ Network depuis 2017. Le deuxième, lauréat 2017, ancien DJ résident de La Folie Douce à Val d’Isère est directeur artistique du Moog. Les artistes avouent se préparer de la même façon, qu’un public physique les acclame ou non. Pour ce temps fort des Fêtes johanniques, Volte/Face a ainsi composé son set en clin d’œil à l’année qui l’a vu lauréat, notamment avec son morceau d’introduction. « Je travaille pendant deux semaines, je choisis mes morceaux pour tout changer la veille du set », avoue de son côté Mack Swell. Celui-ci a cependant prévu un set un petit peu plus underground pour « se faire plaisir ».

Ofenbach en vedettes

Pour Ofenbach, le duo parisien qui a déjà tourné dans le monde entier pour répandre sa musique deep house, la visite d’Orléans est une première. Convaincus des beautés de la cité johannique par Alexis, photographe au sein de l’agence de communication orléanaise Multyde (le partenaire qui accompagne les artistes), ils apprécient de performer en région. Et le décor dans lequel ils ont enregistré leur set orléanais leur a beaucoup plu… « Jouer parmi les œuvres et les statues d’un musée, c’est comme avoir un public immortel qui traverse les âges, dit Dorian. En attendant la potentielle réouverture des lieux de culture et en préparant les concerts futurs, on envoie un message positif. » Sous les feux de la rampe, depuis qu’ils ont enregistré près d’un milliard de streams en quatre ans à seulement 26 ans, les auteurs de Be Mine se sont certes ennuyés du public 2020, mais n’ont pas tourné en rond. « Par chance, on ne vit pas que grâce aux concerts, explique Dorian. Nous avons pu écrire, composer, produire. Notre musique est de plus en plus aboutie. »

Les deux compères, aussi bavards qu’extravertis, orientent leur son vers une identité plus house-électronique, ciblant un public encore plus large. Les spectateurs pourront se faire une idée à l’occasion du live. « Même si la fête se fait à quatre ou six chez soi, les gens veulent écouter ce qui les fait bouger ! », enjoint le duo. En effet, l’explosion du live digital en temps de confinement aura prouvé que les auditeurs invitent chez eux d’autres genres musicaux que ce qu’ils écoutent d’ordinaire. Plus que jamais, la musique a pour vertu d’adoucir les mœurs. Reste à savoir si vendredi soir, il y aura autant de monde « connecté » qu’il n’y a généralement de spectateurs en centre-ville d’Orléans pour ce Set électro… 

Plus d’infos
Diffusion des vidéos sur l’émission de radio FG (programme Cloud Party) le 7 mai, partagé simultanément par Orléans Métropole
19h : Ofenbach
23h : mix des deux lauréats DJ Cast : Volte/Face et Mack Swell

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *