|
|
2022, chasseurs en embuscade

2022, chasseurs en embuscade

Alors que la chasse a ouvert dimanche dernier, la Fédération des Chasseurs du Loiret rappelle, à quelques mois des élections présidentielles, que ses pratiquants comptent bel et bien peser dans le débat…
G.M
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Vendredi dernier, les chasseurs du Loiret et ceux de la région étaient appelés à se rassembler devant la Préfecture pour défendre les chasses traditionnelles et la ruralité et pour remettre un courrier à la préfète. Un tour de chauffe avant le grand rassemblement national de Paris, annoncé en mars 2022, selon Alain Machenin et François Lecru, président et secrétaire général de la fédération du Loiret. « Même si l’on n’est pas les plus concernés par ces chasses traditionnelles – hormis la chasse au miroir aux alouettes dans le Pithiverais-, nous luttons surtout contre le détricotage de la chasse en général, expliquent-ils. Nous voulons que la chasse et la ruralité soient entendues ! Notre ministère ne nous défend pas comme il faut auprès de l’Europe. »

Pour qui voteront-ils ?

Les chasseurs représentent encore un million de pratiquants en France. Dans le Loiret, 15 000 permis sont à ce jour validés.La Fédé des hasseurs locaux met également en balance les quelques 35 000 visiteurs de la Fête de la Sange, qui s’est déroulée il y a dix jours à Sully-sur-Loire, face aux « 2 000 tracts » distribués quelques jours auparavant dans le canton de Sully par « les 12 bénévoles de la cause animaliste ». Forts de ces chiffres, les chasseurs du Loiret (et de France) « ont envie de peser et de bien peser » dans le débat de la présidentielle qui approche. Ont-ils déjà un poulain ? « En 2017, Emmanuel Macron avait rencontré les chasseurs, font-ils remarquer. Le permis à 200€ était une promesse de campagne. Aujourd’hui, il y a Barbara Pompili comme ministre de l’environnement, qui n’est pas tout à fait dans la neutralité… » Lors des dernières élections régionales, deux présidents de la fédération de chasse de la région Centre-Val de Loire figuraient cependant sur la liste de Marc Fesneau, ministre de l’actuel gouvernement et candidat Modem, lui-même… chasseur à l’arc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire