|
|
2022, vers une sortie de crise ?
|
|
2022, vers une sortie de crise ?

2022, vers une sortie de crise ?

Fin janvier, la Direction régionale de l’économie, de l’emploi du travail et de solidarités (DREETS), la Direction régionale des finances publiques, la Direction régionale de la Banque de France et l’INSEE ont fait un point sur la conjoncture en région Centre-Val de Loire. Au menu pour l’année 2022, une sortie de crise… avec quelques turbulences.
Gaëla Messerli
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Avec une année 2021 qui a vu le PIB français croître de 6,7 % et une inflation progresser de 2,8 % sur un an, les différents experts tablent sur une croissance de 3 % à la mi-2022 et une inflation supérieure à 2,6 % au premier semestre 2022. Au niveau régional, l’emploi salarié progresse quant à lui de 0,3 % par rapport au deuxième trimestre 2021. Le taux de chômage est quant à lui quasi stable, aux alentours de 7,3 %, mais serait plus bas qu’avant la crise. Au contraire de l’emploi salarié, qui dépasse son niveau d’avant-crise dans tous les secteurs, sauf l’industrie. Pour ces différents experts, pas de secrets : l’activité partielle a servi d’amortisseur. En région Centre-Val de Loire, elle a d’ailleurs représenté 807,8 M€, soit plus de 84 millions d’heures.  Preuve d’une reprise qui semblait s’amorcer en fin d’année dernière, les créations d’entreprises étaient aussi en hausse de 7,6 % au 3e trimestre 2021. Le tableau n’était cependant pas totalement idyllique car, lors de la dernière enquête conjoncturelle diligentée, 58 % des entreprises interrogées exprimaient des difficultés d’approvisionnement, auxquelles se sont ajoutées des absences liées à l’épidémie. Malgré des carnets de commandes bien garnis, les perspectives demeurent ainsi incertaines à très court terme, et l’activité pourrait évoluer bien peu dans l’ensemble. L’Insee anticipe ainsi, en début d’année, une baisse du niveau de revenu disponible de 0,4 %, anticipant la hausse continue des prix. Néanmoins, les différents acteurs de l’économie restent confiants. « Alors que les mesures de soutien à l’économie arrivent à leur fin, il n’y a ni faillites en cascade ni chômage en hausse. Par contre, il y a une forte augmentation du prix des matières premières, que les entreprises avaient peu répercutée jusqu’à présent. Mais à un moment donné, elles le seront sur le consommateur », explique Marie-Agnès de Montbron. Les prix de l’énergie sinon ont certes augmenté, mais la directrice régionale de la Banque de France rappelle qu’ils avaient baissé pendant la crise.

Et les crédits ?

En 2021, la Banque de France analysait au niveau national une croissance des encours de crédit aux particuliers de 5,7 %, soutenue par le dynamisme du crédit immobilier (+ 6,4 %), tandis que les crédits à la consommation augmentaient également de 2,1 % en 2021. Cette production élevée a été notamment favorisée par des taux intérêts toujours historiquement bas (1,10 % en décembre), en baisse de 13 points de base sur l’année 2021. « On n’observe pas de chute de la distribution du crédit ni de restriction, estime ainsi Marie-Agnès de Montbron. Depuis la loi Lagarde, il y a une vraie prise en compte du taux d’effort. Le message du gouverneur de la Banque de France a restauré un garde-fou. Aujourd’hui, c’est une frange très faible de la population qui n’accède pas au crédit. » Les banques font un gros travail pédagogique en amont, estime la Banque de France en région Centre-Val de Loire. « A contrario, dans les dossiers de surendettement, de nombreux propriétaires de biens immobiliers sont loin d’être remboursés. » Le nombre de ces dossiers n’aurait, cependant, pas augmenté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christine Rousselle : Plein gaz
Cette enseignante-chercheuse à l’université d’Orléans, spécialiste de l’énergie et des...
Porte-à-porte dansé à Orléans
Imaginez une déambulation d’artistes dans votre quartier… Qui s’étendrait jusque...
Yanis, sa maman et ses amis… rêvent plus grand
Solidarité à Saint-Jean-le-Blanc.
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS