|
|
|
En gros pulls et à vélo !

En gros pulls et à vélo !

La rédaction
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Face aux flambées des prix de l’énergie, les collectivités territoriales tentent elles aussi de mettre en place leur plan de sobriété. C’est le cas du Département du Loiret, qui a détaillé la semaine dernière sa stratégie pour passer l’hiver. « L’objectif est d’allumer le chauffage le plus tard possible (15 octobre au 15 avril hors internat et Maison de l’Enfance, ndlr) », explique ainsi Marc Gaudet, le président du Conseil départemental. « On doit s’adapter », poursuit Jean-Luc Riglet, vice-président en charge de la Transition. Si le Département a déjà mis en place une stratégie en construisant de nouveaux bâtiments plus vertueux sur le plan énergétique et qu’il dispose d’achats groupés via la centrale d’achats Approlys, il compte néanmoins réduire la voilure afin d’atteindre une réduction globale de ses consommations de fluides de 5 % en volume et limiter sa hausse des dépenses sur ce poste à 10 %. « Nous avons déjà réalisé des audits thermiques de nos bâtiments », expliquent Marc Gaudet et Jean-Luc Riglet, qui savent déjà que leur plus grosse passoire thermique est l’immeuble Châteaubriand, à La Source, avec 439 € /Kwh/m3 et qu’a contrario, les derniers collèges construits – comme Jean Rostand à Orléans – coûtent un peu moins de 50 €/KWh/m3

Eau froide de rigueur

La première mesure prise par les élus sera donc de limiter la température à 19°C dans tous ses bâtiments, « sauf ceux de la Maison de l’Enfance, qui montera à 21°C, car elle abrite des bébés et de jeunes enfants ». Cependant, s’il fait 14°C au petit matin à l’Hôtel du Département, élus et agents devront… mettre un pull ! La température sera réduite, en outre, de 3°C dès 18h en semaine et de 7°C le week-end. Idem pour les 9 000 ordinateurs, qui seront éteints d’office dans les collèges, tandis que les 1 500 postes des services du Département seront déconnectés à 18h. Les agents comme les visiteurs devront également se laver les mains à l’eau froide, car seules les douches de service seront épargnées de l’arrêt des chauffe-eau et lave-mains. Au niveau des garages, un éclairage sur deux sera déconnecté dans les immeubles du Département du Loiret, et l’éclairage extérieur sera arrêté. Les châteaux loirétains participeront à l’effort collectif avec un arrêt des éclairages extérieurs à 23h. « Nous réfléchissons aussi à ce qu’il est possible de faire au niveau des éclairages de la tangentielle, qui sont déjà en leds, ajoute Marc Gaudet. Il faudra en tout cas en discuter avec les communes traversées. » De même, des regroupements d’agents sur site, dans certaines ailes, devraient être mises en place afin d’éviter de chauffer des espaces vides, ce qui ne sera assurément pas la moindre des économies. 

Des agents à biclou !

Pour faire baisser les consommations d’essence, une mise à disposition de 24 vélos à assistance électrique a également été prévue sur les sites départementaux orléanais. À cela s’ajoute l’utilisation de véhicules à boîte automatique ou électriques pour les déplacements. Exit aussi la climatisation si les températures sont inférieures à 26°C dans les voitures. Les agents sont invités à décaler les rendez-vous afin d’éviter les heures de pointe. Des mesures loin d’être cosmétiques selon les élus, car elles s’inscrivent dans ce contexte de risque « de coupures ponctuelles de deux heures par jour en cas de pics de consommation d’énergies cet hiver. Le sujet a déjà été abordé avec la Préfecture. Si cela doit se produire, certains sites ne doivent pas être coupés, comme le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS – pompiers) ou la Maison de l’Enfance… » Ce plan de sobriété a-t-il vocation à être pérennisé ? Pour les élus départementaux, les efforts mis en place cette année devront « s’inscrire dans la durée »…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire