|
|
|
Équipement à Orléans : Les tarifs de l’O font tousser

Équipement à Orléans : Les tarifs de l’O font tousser

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Alors que les travaux de construction de l’O, le nouveau centre aqualudique prévu sur le site de l’ancienne maison d’arrêt, sont lancés depuis la fin de l’année 2019, le choix du délégataire désigné pour exploiter les lieux a été présenté par la Ville d’Orléans lors du dernier conseil municipal. L’heureux élu est l’entreprise Vert Marine. La mairie a expliqué le choix de ce concessionnaire – parmi trois candidats – par son « expérience de 27 ans au service des collectivités », « le programme d’animations ambitieux et innovant (jardin d’enfants, aquacycling, lagon tonic, nage avec palmes, e-natation) » qu’il propose, ainsi que par « des horaires simples, permanents et facilement mémorisables » (jusqu’à 21h en soirée), ainsi que par « le respect des conditions tarifaires imposées » par la Ville.

Ouverture dans un an

Sur ce dernier point, l’opposition de gauche a été critique lors du dernier conseil municipal. Les communistes, par la voix de Dominique Tripet, ont regretté le prix d’accès élevé, selon l’élue, à la seule piscine (4,90 € l’entrée unique, 3,90 € pour les enfants). Elle a été rejointe par Christophe de Bellabre (indépendant, ex-FN), qui a jugé ces tarifs « disproportionnés », tandis que Martine Grivot s’est demandé « si l’on n’aurait pas pu attendre deux ou trois mois » pour valider le choix du concessionnaire. 

Pour la majorité, Soufiane Sankhon, adjoint aux Sports, a répondu que les tarifs étaient « alignés sur ce qui se faisait en France », et Muriel Sauvegrain, première adjointe, a expliqué que le choix d’une Délégation de Service Public avait été acté il y a neuf mois en conseil municipal, et que ce laps de temps avait permis que le délégataire soit associé « au choix d’un certain nombre d’équipements ». Une fois les contributions versées par la collectivité et les redevances versées par Vert Marine, le reste à charge pour la Ville d’Orléans sera de 73 854 € par année (le contrat court sur 4,25 ans). L’O doit ouvrir ses portes début 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Orléans : la police municipale dotée de nouveaux pouvoirs pour lutter contre l’ivresse publique manifeste
Aux beaux jours, les forces de l’ordre traitent en moyenne...
Maman de Lucas, victime de harcèlement à 13 ans, tient une conférence de presse émouvante dans les Vosges
Lundi, la maman du petit Lucas, un enfant qui s’est...
Charlélie Couture en concert à La Ferté-Saint-Aubin : Découvrez les « Quelques Essentielles » le 10 février
L’espace Madeleine Sologne de La Ferté-Saint-Aubin se prépare à accueillir...

Signaler un commentaire