|
|
|
Giscard, un hommage orléanais

Giscard, un hommage orléanais

Valéry Giscard d’Estaing s'est éteint à l'âge de 94 ans, dans sa propriété d'Authon, dans le Loir-et-Cher.
La rédaction
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Valéry Giscard d’Estaing s’est éteint à l’âge de 94 ans, dans sa propriété d’Authon, dans le Loir-et-Cher. L’ancien Président y était confiné avec son épouse depuis mars dernier et avait été admis, fin novembre, dans le service de cardiologie de l’hôpital de Tours pour une insuffisance cardiaque, selon nos confrères de France Bleu Touraine. « VGE », qui a été Président de 1974 à 1981 a vu son mandat notamment marqué par l’abaissement du droit de vote à 18 ans, la dépénalisation de l’avortement, l’instauration du divorce par consentement mutuel, et l’élargissement du droit de saisine du Conseil constitutionnel. 

Un lien fort avec le Val de Loire

Dans le Loiret, il aura marqué les esprits en venant notamment dîner chez une famille orléanaise en 1976. « C’est cette volonté de proximité que je retiendrai dans son parcours politique, sa volonté d’être en phase avec la vie des Français, jusque dans leur quotidien, malgré une image parfois décriée », a exprimé Marc Gaudet, le président du Département, se rappelant l’inauguration du musée de la chasse de Gien, en 2017, par l’ancien Président. « Il aura été l’une des grandes figures de ce courant politique centriste et humaniste français dans lequel je m’inscris pleinement aujourd’hui. » 

Christophe Chaillou, président de la Métropole, retient lui, « avant tout, le rôle décisif que Valéry Giscard d’Estaing a joué au service de la construction européenne et de l’amitié franco-allemande ».
« À titre personnel, continue le maire de Saint-Jean-de-la-Ruelle, j’ai eu le privilège en tant que jeune chargé de mission auprès de la secrétaire générale du Conseil des Communes et Régions d’Europe de travailler pour lui. Je garde en mémoire son profond attachement aux valeurs et principes fondamentaux. » Un livre d’or a d’ailleurs été ouvert dans la mairie stéoruellane, laquelle a en outre été illuminée aux couleurs du drapeau français jusqu’au 9 décembre. « VGE » repose désormais sur un terrain privé, proche du cimetière d’Authon aux côtés de sa fille Jacinthe. Un hommage devait lui être rendu en préfecture, à Orléans, ce mercredi, à midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire