|
|
|
Le serpent de mer de la rue Henri Sellier
|
|
|
Le serpent de mer de la rue Henri Sellier

Le serpent de mer de la rue Henri Sellier

C’est une affaire qui dure depuis plusieurs années : de nombreux riverains se plaignent des passages intempestifs des voitures, des vitesses non respectées, et des nuisances sonores engendrées rue Henri-Sellier, à Fleury-les-Aubrais, particulièrement en heures de pointe.
Hugo De Tullio
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

C’est une affaire qui dure depuis plusieurs années : de nombreux riverains se plaignent des passages intempestifs des voitures, des vitesses non respectées, et des nuisances sonores engendrées rue Henri-Sellier, à Fleury-les-Aubrais, particulièrement en heures de pointe. En 2017 déjà, une opération de comptage routier avait été réalisée pour connaître le nombre de passages de véhicules. Et le problème n’a fait que s’aggraver depuis un an. En effet, la rue Condorcet, située à quelques mètres en parallèle, entre les rues de la barrière Saint-Marc et des Fossés, est passée à sens unique. Conséquence ? Un nombre d’automobilistes accrus, qui n’ont d’autres choix que d’utiliser cette rue Henri-Sellier pour prendre, notamment, la direction d’Orléans. Face à ce problème, Christelle Hervo, juriste à Pôle Emploi et habitante de la rue, a pris les devants. Aidée de Stéphane Kuzbyt, conseiller municipal du groupe Écologie et Citoyenneté à la mairie de Fleury, elle a d’abord lancé une pétition (qui a récolté 35 signatures) pour demander le passage à sens unique de la rue. La maire, Carole Canette, a été alertée et a répondu le 10 septembre par courrier : « je partage le constat des difficultés évoquées et de la nécessaire mise en cohérence du plan de circulation de votre secteur. […] Il me semble pertinent qu’une approche globale soit mise en œuvre ».

Mais les jours ont passé sans nouvelles de la mairie, jusqu’au conseil municipal tenu le 26 octobre dernier. Là encore, Carole Canette a adressé un courrier à Stéphane Kuzbyt, dans lequel elle regrette qu’« aucune action n’ait été engagée par la municipalité sortante, et […] que de nouvelles opérations de comptage n’aient pas été effectuées rue Henri-Sellier lorsque la rue Condorcet est devenue une rue en sens unique ».

Une situation kafkaïenne ?

Carole Canette souhaiterait une nouvelle concertation sur la question, mais ne sait pas quand celle-ci pourrait avoir lieu, en raison de la crise sanitaire actuelle. Cependant, pour Christelle Hervo, cette nouvelle réunion n’aura aucune utilité : « il y a eu une concertation en 2017, les gens s’étaient déjà plaints, on va redire la même chose… » Autre proposition de la mairie fleuryssoise : le passage de la rue Henri-Sellier en zone 30 km/h, « dans le but de réduire drastiquement les nuisances sonores et la dangerosité du non-respect des limitations de vitesse ». Pourtant, une partie de l’artère est déjà limitée à… 30km/h, comme le rappelle la juriste : « aujourd’hui, le panneau de 30 km/h n’a aucun effet, je ne vois donc pas ce que ça changerait ! » Au vu des éléments, l’affaire risque encore de s’éterniser, au détriment des riverains…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...