|
|
|
L’industrie loirétaine profite de la relance

L’industrie loirétaine profite de la relance

Mardi dernier, Simon Karleskind, sous-préfet à la relance en région Centre-Val de Loire, présentait en compagnie de François Bonneau, président de Région, les 17 nouveaux lauréats du fonds d'accélération des investissements industriels dans les territoires.
La rédaction
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Mardi dernier, Simon Karleskind, sous-préfet à la relance en région Centre-Val de Loire, présentait en compagnie de François Bonneau, président de Région, les 17 nouveaux lauréats du fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires. Pour aider à la transformation de ces entreprises régionales, ce sont 4,3 M€ d’aides de France Relance qui sont mis sur la table pour un volume d’investissement prévisionnel de plus de 36 M€ et près de 180 emplois générés. Au total, depuis le lancement de ce fonds d’accélération, plus de 39 M€ de subventions ont été attribuées à 120 entreprises régionales, pour 328,9 M€ d’investissement prévisionnel sur le territoire et 1 800 créations d’emplois attendues. « Il ne s’agit pas d’un soutien à la trésorerie, mais d’un outil pour muscler cette industrie qui doit faire face aux enjeux en matière de nouveaux marchés, d’environnement, de numérisation… », a par ailleurs rappelé François Bonneau.

Martin-Pouret accompagné

Si l’ensemble des crédits du fonds d’accélération devaient être dépensés, de nouveaux crédits seront annoncés cet automne. Pour l’heure, parmi les 17 nouveaux lauréats, on notera dans le Loiret le vinaigrier
Martin-Pouret, qui souhaite déménager son usine à Boigny-sur-Bionne pour un budget de 5,5 M€, mais aussi l’entreprise de conditionnement cosmétique Le Tellier Emballages, à Chevilly, qui veut créer une unité de conditionnement de produits pharmaceutiques. La chocolaterie Alex Olivier à Neuville-aux-Bois sera aussi accompagnée ; elle compte en effet aménager une nouvelle ligne de fabrication pour diversifier sa production. Le groupe Barrilet, à Châteauneuf-sur-Loire, spécialisé dans le domaine des bois ainsi que Cilas, une entreprise orléanaise pionnière dans le laser, bénéficient aussi de ce Fonds, sans oublier Smart Technology à Semoy, spécialisée dans le support technique de machines de production de cartes à puce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire