|
|
|
« Plus chauds que le climat ! »

« Plus chauds que le climat ! »

Sept collectifs orléanais ont organisé et mené, le 28 mars dernier, la déclinaison locale d'une nouvelle Marche pour le Climat, laquelle a mobilisé les Français dans 180 villes de France.
La rédaction
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Sept collectifs orléanais ont organisé et mené, le 28 mars dernier, la déclinaison locale d’une nouvelle Marche pour le Climat, laquelle a mobilisé les Français dans 180 villes de France. Cinq cents personnes environ (650 selon les organisateurs) ont défilé dans une ambiance bon enfant au son d’un slogan connu et répété bien fort : « On est plus chaud, plus chaud, plus chaud que le climat ! » 

« Macron a trahi »

Si l’atmosphère était joyeuse, le fond du propos était, lui, nettement plus offensif : il s’agissait ici, pour les collectifs locaux (Alternatiba Orléans, ANV-COP21 Orléans, Extinction Rébellion Orléans, Ingré Ormes 2030, ATTAC 45, OXFAM 45 et le collectif La Loire Vivra) de rappeler, à l’occasion de l’ouverture des discussions sur le projet de loi Climat à l’Assemblée, que le texte présenté aux députés n’était pas du tout à leur goût. Les manifestants ont ainsi déploré que le travail réalisé par la convention Climat n’ait été repris que très partiellement par le Gouvernement. « Emmanuel Macron a trahi sa parole donnée aux citoyens et citoyennes de la Convention. Par ses actes, il confirme le bilan très faible de son quinquennat », ont exprimé les collectifs orléanais, qui ont également demandé à leurs députés loirétains de « prendre en compte leurs revendications ». Aucun d’entre eux n’était cependant présent, dimanche, à l’instar de nombreux autres responsables politiques locaux de premier plan, même si l’on notait la présence de Romain Roy, adjoint au maire d’Orléans à la Transition et vice-président d’Orléans Métropole en charge des Transports. En parlant de Métropole, les organisateurs de la Marche ont également affiché leur vigilance sur les Assises de la Transition qui se tiennent actuellement : « Nous espérons que cette démarche amènera les élus locaux à être bien plus ambitieux que le Gouvernement… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire