|
|
|
Vaccination : en parler… et l’inciter

Vaccination : en parler… et l’inciter

Ce jeudi soir a lieu au CHRO (18h) une conférence portant sur la vaccination « entre protection et contrainte », est-il indiqué en sous-titre. Ironie de l’histoire, cet échange devait avoir lieu en… mars 2020.
la rédaction
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Vaccination en parler… et l’inciter-HEBDO-ORLEAN-359

Ce jeudi soir a lieu au CHRO (18h) une conférence portant sur la vaccination « entre protection et contrainte », est-il indiqué en sous-titre. Ironie de l’histoire, cet échange devait avoir lieu en… mars 2020. Presque deux ans plus tard, les chercheurs et praticiens qui portent depuis 2018 ce cycle de conférences baptisé Sciences et conscience estiment qu’il est temps de prendre un peu de recul et de hauteur sur la vaccination, qui cristallise, avec le Covid-19, des interrogations et des peurs parfois irrationnelles. « Mais au début du premier vaccin, en 1796, c’était déjà la même chose… », fait remarquer le docteur Prazuck, chef du service des maladies infectieuses et tropicales au CHR d’Orléans, que l’on pourra entendre ce jeudi. Face aux « questions qui se bousculent », il semblait ainsi « fondamental de mêler les approches pluridisciplinaires » : profs de philosophie et de droit privé ainsi que praticien spécialisé en soins palliatifs croiseront ainsi leurs réflexions
ce jeudi soir. 

Mais si l’idée de cette conférence est de poser les problèmes à plat, le docteur Prazuck indique aussi qu’aujourd’hui, à l’hôpital d’Orléans, « sur cinq patients Covid hospitalisés, quatre ne sont pas vaccinés ». Un constat qui l’agace un tantinet, lui qui avoue avoir été « un peu réservé sur la vaccination par ARN Messager en juillet 2020 », puis avoir rapidement basculé dans le camp des « convaincus », comme la quasi-totalité de ses collègues de l’hôpital. « Non, l’industrie pharmaceutique ne va pas vous empoisonner…, rappelle ainsi, à bon entendeur, le docteur Prazuck. Oui, l’affaire du Médiator a pu faire du mal, mais vous savez, s’il y a des problèmes, les vaccins sont retirés. Qu’on vienne d’ailleurs me donner des exemples de vaccins en circulation qui provoquent des conséquences à long terme ! Tout ça, ce sont des histoires… » λ

 
+ Pour s’inscrire à cette conférence :

conferences.scd@gmail.com
À suivre aussi en visio sur YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire