|
|
Coronavirus : le Centre-Val de Loire adapte sa stratégie

Coronavirus : le Centre-Val de Loire adapte sa stratégie

Le préfet de région, l’ARS et le rectorat ont apporté ce soir des précisions quant aux réponses qu’ils apportent et apporteront à la crise du coronavirus en Centre-Val de Loire. La priorité est érigée : aider au mieux possible les personnels de santé à faire leur travail.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

La France est donc passée au fameux « stade 3 ». Edouard Philippe, le Premier ministre, l’a annoncé hier soir : les commerces « non-essentiels », les bibliothèques, les salles d’exposition, les établissements sportifs et les musées sont donc fermés jusqu’à nouvel ordre en France comme dans la région Centre-Val de Loire. Seuls les commerces alimentaires, les pharmacies, les banques, les stations-services et les bureaux de tabac et presse resteront ouverts. Pierre Pouessel, le préfet de région, n’ignore rien des conséquences d’une telle situation : « son impact social et économique sera redoutable ».  Il a d’ailleurs annoncé que, ce dimanche matin, des représentants de la CMA, de la CCI, de la Chambre d’Agriculture et de la Direccte s’étaient réunis pour donner des premières réponses, dès demain, aux entreprises. Une cellule de crise quotidienne a également été activée dès vendredi soir : elle est pilotée par la Direccte, et rassemblera l’Urssaf, les services fiscaux, la Banque de France, la BPI et des représentants des Départements et des Régions. Cette cellule est joignable au 02 38 81 46 81. Une adresse mail unique a aussi été mise en place pour les entreprises et les particuliers impactés par la crise sanitaire : pref-covid19@loiret.gouv.fr. « Les services de l’Etat sont à partir d’aujourd’hui en mode crise. La seule priorité, c’est sa gestion. Toutes les autres questions seront traitées en priorité numéro deux. »

Urgence santé

Dans les hôpitaux, « des mesures fortes et inédites de déprogrammation de toutes les activités de soin qui ne seront pas nécessités par l’état de la personne seront mises en place, a indiqué le directeur de l’Agence Régionale de Santé, Laurent Habert. Il faut éviter que les personnels de santé, médecins et infirmiers, ne se dispersent. » Si la région Centre-Val de Loire est, ce soir, loin d’être le territoire le plus touché par l’épidémie (71 cas, 3 en réanimation), les autorités veulent adapter au plus vite les structures à une dégradation probable de la situation. Dans cette optique, il est d’ailleurs possible que le CHRO ouvre de nouvelles places en réanimation dans ses anciens bâtiments si la situation l’y obligeait (pour l’instant, l’établissement en a 35 ; il y en a 170 dans la région). « Le nombre de cas peut augmenter très rapidement, dit l’ARS. Nous devons nous préparer le plus en amont à une montée en charge. » Vendredi soir, 33 cas étaient relevés en Centre-Val de Loire. « Personne ne sait encore quand le pic sera atteint » sur notre territoire, continue le directeur de l’ARS. Les autorités sanitaires conseillent en outre, autant que possible, d’éviter d’appeler le 15, complètement saturé, et de joindre en priorité son médecin traitant quand « il n’y a pas de signes graves ». « Une fièvre à 38°C, ce n’est pas un cas grave », explique Laurent Habert. Mais des difficultés à respirer, si.

Et dans les écoles ?

Katia Béguin, la rectrice de l’Académie, a elle aussi réaffirmé la nécessité d’adapter le fonctionnement des écoles, collèges et lycées pour prendre en charge les enfants des personnels soignants. Ceux-ci seront accueillis à partir de demain dans les établissements où les enfants sont habituellement scolarisés. « De petits groupes de 8 à 10 enfants, pas plus, seront formés ». Des encadrants et professeurs volontaires pourront les accueillir et les surveiller, alors que les directeurs d’établissement seront tous mobilisés et présents sur place. « Ce ne sera évidemment pas merveilleux ce qu’on va faire demain, mais on sera sur un mode essentiel », explique Katia Béguin. « Il y aura une continuité pédagogique organisée à distance », assure également la rectrice pour les autres enfants qui resteront chez eux, notamment à travers le dispositif « Ma classe virtuelle » dont les élèves et les parents d’élèves ont dû progressivement être mis au courant depuis jeudi soir. Concernant le bac et les brevets, rien n’est encore décidé quant à un éventuel report. Par contre, la rectrice a annoncé que les élections à la tête des deux universités de Tours et d’Orléans seraient reportées, et que les actuels présidents seraient prolongés dans leurs fonctions « jusqu’à nouvel ordre ».

Une réponse

  1. Bonsoir
    Je suis commerçante à Châteauneuf sur Loire en tant qu’auto entrepreneur je suis locataire d’un fonds de commerce.
    Je vends du thé du café vin rhum et whisky ainsi que de l’épicerie fine (pâtes lentilles miel terrine confitures produits locaux). Ai je le droit d’ouvrir ma boutique ? Merci de me répondre car je suis complètement perdue. Si je dois fermer comment vais je vivre étant auto entrepreneur ?
    D’avance merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire