Covid-19 : le ton se durcit à Orléans

Depuis lundi dernier, les bars orléanais doivent être fermés à 22h et les restaurants ne plus servir d’alcool après cette heure. De même, les rassemblements à plus de six sur la voie publique sont interdits. Ces mesures prises pour quinze jours doivent freiner la propagation du virus et éviter un couvre-feu qui, pourtant, se rapprochait à grands pas en début de semaine à Orléans.
B.V
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Depuis ce week-end, le département est, en situation dite « d’urgence sanitaire simple ». En conséquence, un arrêté préfectoral a été pris pour interdire les rassemblements de plus de six personnes sur la voie publique. La mesure est effective depuis samedi dernier et ne concerne pas les manifestations revendicatives, les établissements recevant du public (type salles des fêtes), les transports en commun, les cérémonies funéraires, les marchés et les rassemblements professionnels et associatifs. Par ailleurs, depuis lundi, les bars de la métropole orléanaise sont tenus de fermer leurs portes à 22h, tandis que les restaurants ne peuvent plus servir d’alcool après cette heure, et ce « pour éviter que les restaurants ne se transforment en bars », explique  Pierre Pouëssel, Préfet du Loiret. Par ailleurs, tous les commerces et débits de boisson sont soumis à la même interdiction. En outre, les restaurants se voient appliqués d’autres mesures restrictives : pas plus de six clients par table et l’obligation de tenir un registre. Évidemment, les cafetiers sont une nouvelle fois touchés de plein fouet par cette nouvelle série de mesures. Jeudi dernier, en conseil municipal d’Orléans, Gérard Gautier, par ailleurs président de la Chambre des Métiers du Loiret, a alerté : « dans quelques mois, il va y avoir une catastrophe. Il est probable que de 30 à 50 % de restaurants ferment en France ». La mairie d’Orléans a toutefois voté une prolongation de l’exonération des redevances pour occupation du domaine public jusqu’en 2021 et continue de demander aux bailleurs privés de faire un effort significatif pour baisser ou échelonner le paiement des loyers dus par les commerçants. 

Pas plus de six, même chez vous !

Pour quinze jours, la pratique du sport en lieux clos est également interdite aux adultes. « Nous avons eu beaucoup de petits clusters touchant des gens qui avaient pratiqué dans des salles », justifie le Préfet du Loiret. Toutefois, cette mesure touche principalement les adhérents d’associations sportives, et pas (encore ?) ceux qui pratiquent en piscines et en salles privées. Car là encore, il s’agit de ne pas étrangler économiquement ces structures, qui devront néanmoins respecter un espace de 2 m minimum entre participants. En ce qui concerne le sport professionnel, les rencontres pourront se dérouler et le public y assister, en respectant la règle du siège sur deux. Au Palais des Sports, les jauges devraient ainsi, par exemple, pouvoir encore atteindre les 1 500 personnes. Enfin, les théâtres, salles de spectacles et de cinéma ne ferment pas, mais doivent elles aussi s’astreindre à un espacement de 2 m entre les spectateurs, même si les groupes de 6 sont autorisés. Les 6, justement : pour les rassemblements privés – sur lesquels l’État ne peut rien – « c’est le chiffre à retenir », martèle le Préfet, qui fait de nouveau appel au sens de la « responsabilité collective » des Loirétains. Pierre Pouëssel veut ainsi croire en des jours meilleurs, en se basant sur l’exemple de Rennes et de Bordeaux, deux agglomérations dans lesquelles ce type de mesures aurait permis au taux d’incidence de se stabiliser. Dans le Loiret, celui-ci avait dangereusement augmenté la semaine dernière. Mardi, il dépassait les 230 pour 100 000 habitants dans la métropole orléanaise. Au-delà de 250, le Gouvernement pourrait probablement demander à la préfecture d’établir un couvre-feu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Des aides comme s’il en pleuvait !
Dans cette période de crise économique et sanitaire, les collectivités...
Au chevet du grand oublié
En début de semaine, la mairie d’Orléans a énoncé les...
« La vigilance doit demeurer ! »
Si le nombre d’hospitalisations, tout comme la charge des services...
Événements de la semaine
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
11
Oct
Olivet – Parvis du Moulin de la Vapeur
à 11 h 30
10
Oct
Orléans – Campo Santo
de 11 h à 21 h
10
Oct
Saint-Jean-de-Braye –Théâtre du Clin d’œil.
samedi 17 h, samedi 21 h et dimanche 16 h
ARTICLES RÉCENTS