|
|
Dans la cour de l’éco…
|
|
Dans la cour de l’éco…

Dans la cour de l’éco…

Sur le modèle du « café philo », l’association CLEF (Comprendre L’Économie Facilement) a lancé le 2 décembre dernier un « café éco » à Orléans. Une judicieuse initiative pour comprendre certains enjeux économiques, à quelques mois de l’élection présidentielle.
Hugo De Tullio
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Chômage, PIB, réforme fiscale, commerce extérieur… Autant de concepts qui peuvent sembler abscons de prime abord… Mais qu’il suffit d’éclairer avec des mots simples et des exemples concrets grâce à l’aide d’un spécialiste. C’est l’objectif du collectif CLEF, créé en juillet 2020 à Orléans, et composé de 10 membres. Parmi eux figure un professeur agrégé en sciences économiques : Guy Démarest, responsable notamment d’un blog sur le site Mediapart. « L’économie n’est pas une science exacte mais sociale, elle est vivante. Il faut donner conscience aux gens que ça peut être facile à comprendre. Elle a une incidence sur notre vie quotidienne », explique Françoise Pinon, présidente de l’association. Grâce aux cotisations des adhérents du collectif, le « café éco » a pu proposer sa première séance le 2 décembre dernier autour de la thématique : « Sortie de crise : travailler plus ou travailler moins ? » Peu de participants pour cette première, « mais des gens très intéressés, avec des questions pertinentes », se félicite Françoise Pinon, qui veut avant tout que l’auditoire soit le plus varié possible et que chacun se fasse sa propre idée sur ces enjeux économiques en développant son esprit critique. Dans une salle située rue de Bourgogne, Guy Démarest a d’abord fait un exposé d’une vingtaine de minutes avant une session de questions-réponses. 

Apolitique, le CLEF ne fonctionne pour le moment que sur les fonds propres de ses membres, et est aidé par le 108, lieu collectif d’expérimentation artistique et culturelle. « C’est un collectif très intéressant, très riche, qui correspond bien à l’esprit de ce que l’on veut donner », souligne Françoise Pinon, qui précise qu’une convention a été signée entre ce lieu et son asso’. Au-delà de la volonté de mieux faire comprendre l’économie aux participants, l’idée est aussi de montrer cette discipline sous un angle optimiste. La présidente est convaincue qu’il n’y a « pas qu’une seule voie, mais des alternatives qu’il faut comprendre et avoir le courage d’explorer. On n’est pas condamnés à se serrer la ceinture ! » C’est pourquoi le professeur s’appuie sur des exemples concrets de réussite économique, comme des cas de relocalisation d’entreprises par exemple. La deuxième séance aura lieu le jeudi 24 février prochain et se focalisera autour de la dette, avec cette question : « Faut-il la payer ? » Un troisième rendez-vous du café éco est enfin prévu le 28 avril. Le thème sera défini lors du rendez-vous précédent par les participants, qui voteront parmi une liste de thèmes élaborés par Guy Démarest : le partage des revenus, la mondialisation financière, la croissance verte ou encore les entreprises et coopératives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Jacques Martinet, fil conducteur
Élu en fin d’année dernière président de la Chambre régionale...
Chatain, premiers émois
Le groupe orléanais Chatain est né de la rencontre de...
À quoi ressemble le vieillissement ?
Domitys met à disposition partout en France des appartements meublés...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Olivet – Parvis du Moulin de la Vapeur
à 11 h 30
ARTICLES RÉCENTS