|
|
Dans les pas de la résistance loirétaine
|
|
Dans les pas de la résistance loirétaine

Dans les pas de la résistance loirétaine

En s’éloignant d’Orléans, il est possible d’effectuer une belle promenade alliant histoire et nature dans le massif forestier de Lorris afin de placer ses pas dans ceux des maquisards loirétains.
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Direction la forêt d’Orléans : en prenant la route du Ravoir (en tournant sur la gauche en venant d’Orléans, à partir de la D 952) et en s’arrêtant au niveau du carrefour de Lestrade, on trouve le départ du Sentier du Maquis, une jolie promenade de 45 minutes accessible à tous. Un panneau très instructif marque d’ailleurs son entrée : ensuite, bienvenue dans une plongée à travers l’Histoire à l’ombre d’une canopée qui permet rapidement de découvrir, en suivant le balisage, un vallonnement et des cénotaphes. Derrière ce nom peu utilisé se cachent des tombes élevées à la mémoire de ceux qui ont perdu la vie en 1944 mais qui ne contiennent pas leur corps. 

Le massif forestier de Lorris a abrité un maquis formé dès mai 1944. Ce groupe de résistants armés avait pour but de ralentir la progression des unités allemandes destinées à s’opposer au Débarquement allié et à participer aux combats dans les semaines qui suivraient ce Débarquement. Malheureusement, près de 80 personnes ont payé de leur vie la Libération de la France dans cette forêt. 

Jusqu’à 450 hommes 

Après une halte devant les stèles, le Sentier du Maquis descend jusqu’à la fontaine. On y constate la présence de quelques panneaux rappelant la présence des résistants qui ont campé dans ces bois. À l’été 1944, trois compagnies – la compagnie Albin, la compagnie Robert et la compagnie Paul – étaient en effet installées au camp du Ravoir, soit environ 450 hommes. La vie y était rudimentaire et organisée comme dans un camp militaire, avec rassemblement chaque matin pour la levée des couleurs et rapport quotidien. Ce cérémoniel dura jusqu’au 14 août 1944, date à laquelle le massif de Lorris, à commencer par le carrefour d’Orléans, fut attaqué par l’armée allemande. 

Ce périple mémoriel continue, ensuite, vers les abords de l’étang du Ravoir avant d’emmener les promeneurs vers le majestueux chêne pédonculé Paris (18 mètres de haut pour 5,05 mètres de circonférence !), puis de retrouver le carrefour de Lestrade. Une jolie boucle qui donne envie de pousser la porte du musée de la Résistance à Lorris pour en savoir plus…

Plus d’infos
Itinéraire complet sur https://www.loiretbalades.fr/ à « Sentier du maquis » 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...