|
|
De la culture à l’horizon…
|
|
De la culture à l’horizon…

De la culture à l’horizon…

Tandis que la vie reprend peu à peu son cours, la plupart des structures culturelles orléanaises restent à l’arrêt. Impactées par la crise, elles ont cependant fait preuve de créativité pour exister pendant le confinement. Elles comptent désormais reprendre leur activité : même hors les murs, toutes ont envie de retrouver leur public et attendent impatiemment la rentrée.
Ambre Blanes
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

LA FABRIQUE OPÉRA DONNE RENDEZ-VOUS 

Le spectacle annuel de La Fabrique Opéra, La Traviata, initialement prévu pour mars 2020, a été reporté au mois de juin lorsque les événements de plus de 100 personnes ont été interdits. Des dates avaient toutefois été réservées en septembre au Zénith d’Orléans pour assurer un plan B. Mais pendant le confinement, Clément Joubert, le directeur artistique de La Fabrique Opéra, et son équipe ont choisi de miser sur 2021 pour laisser passer le Covid. « Et c’est là qu’a commencé la grande dépression… », raconte aujourd’hui le chef d’orchestre en plaisantant. 

Concerts confinés 

Les décors et costumes étant créés, les solistes et les chœurs étant fin prêts, La Fabrique s’est demandé quelle action proposer à son public pendant une année. Jusqu’à penser : pourquoi ne pas s’adonner l’esprit tranquille au projet pédagogique autour de l’aventure de l’opéra comme imaginer un projet sur le long terme avec les lycées partenaires, en initiant les étudiants sur l’élaboration d’un projet événementiel sur plusieurs séances ? Un temps décontenancé par le rythme de travail assoupli, Clément Joubert a préféré diffuser de la bonne humeur grâce à la musique et à l’humour, avec le soutien de son orchestre, L’inattendu. Inspirée par la vidéo de l’Orchestre de Serbie chantant Bella Ciao, l’équipe s’est lancée dans un projet décalé : le concert confiné online : « Nous avons d’abord pensé aux soignants mais, au fond, en comptant les taxis, les intermittents… Il y avait tellement de gens dans la « mouise » que nous avons préféré adresser ce concert à tout le monde, pour rendre les gens heureux. Nous, les artistes, nous portons des messages mais, avant tout, nous sommes là pour apporter de la nouveauté. Quatre vidéos ont donc été tournées, et la dernière a dérapé en karaoké ! » Désormais, la Fabrique Opéra est tournée vers l’avenir, avec une réouverture de la billetterie au 1er octobre. Précision : les billets achetés pour le spectacle de cette année sont valides pour l’an prochain, mais un remboursement est possible si souhaité.

LE CCNO A GARDÉ LA LIGNE 

Le mot-clé du Centre Chorégraphique National d’Orléans (CCNO) lors de ce printemps un peu renfermé ? La « transformation ». Après un premier mois intense, entre assimilation et gestion de crise, l’équipe du CCNO, branchée sur l’actualité – les dispositifs du Gouvernement arrivant au compte-gouttes – s’est remise en ordre de bataille pour repenser son lien avec le public. D’abord par l’éditorialisation des réseaux sociaux, en donnant des nouvelles et en publiant des portraits des artistes prévus en résidence. « Nous jouions sur l’idée de thématiser chaque semaine avec de la culture chorégraphique, notamment en partageant des archives du fond documentaire du CCNO, raconte Raïssa Kim, directrice adjointe du CCNO. Nous avons aussi donné une tribune à nos deux graphistes, dont le travail a beaucoup interpellé, et que nous n’avions jamais explicité. » 

Bouchons en vue ! 

En parallèle, et toujours en numérique, le CCNO a transposé ses cours de danse ou pratiques douces en ligne, après avoir appelé tous les artistes un à un pour leur demander de transformer leur contenu afin que chacun puisse l’appréhender à l’écran. Cela a notamment été le cas des DanCiNg KIDs, cours à destination des enfants, avec la chorégraphe Anne Perbal. Le succès étant au rendez-vous, le protocole continue. Pour les artistes en répétition, par chance, le centre n’avait programmé quasiment que des équipes solo ou duo, et les mesures de distanciation sociales s’en trouvent donc facilitées. La programmation est, quant à elle, majoritairement reportée sur 2021. « Le calendrier 2021-2022 va bouchonner au vu des festivals et créations reportées, estime Raïssa Kim. Mais la gestion des plannings, c’est un peu le sport national du spectacle vivant… »

L’ASTROLABE PENSE À LA RENTRÉE 

Dès le début de la crise, les membres de l’Astrolabe ont vite souscrit à un abonnement pour tenir leurs réunions bihebdomadaires en visio. Alors que l’herbe leur était coupée sous le pied par l’annulation de toute la saison de mars à juin – dont le très attendu festival Hey Gamins –, Frédéric Robbe, le directeur, reconnaît qu’« il a fallu gérer avec une incertitude totale sur l’avenir. Comme nous osons toujours espérer qu’une reprise d’activité soit possible en septembre, nous nous sommes donc concentrés sur le festival Hop Pop Hop, pour lequel nous privilégierons peut-être les scènes en plein air ». De fait, l’Astro a publié le premier teaser de la programmation de son festival de rentrée, sans perdre de vue la programmation saisonnière, enrichie du report de certaines dates printanières, sauf peut-être pour les artistes intercontinentaux.

Remarqué par le Ministère !

À l’approche d’une saison probablement hors-du-commun, Fred Robbe souhaite être le plus simple et le plus efficace possible, regrettant tout de même que d’autres secteurs soient « inondés » quand la culture manque de se noyer… Au-delà du marasme économique et des prévisions pessimistes, les nouvelles contraintes sanitaires, qui amèneraient une salle pouvant accueillir 580 personnes à n’en accepter que 50, pourraient également mettre en péril les valeurs de convivialité et de proximité de l’Astrolabe. « Je ne peux pas demander aux gens de rester sur une croix tracée au sol durant un concert, insiste Fred Robbe. Mais il y a sûrement des choses à inventer tout en assurant la protection du personnel et du public. Alors on y va ‘step by step’. » 

La crise a au moins prouvé que l’Astrolabe était inventif : histoire de continuer à faire danser son public, l’équipe a ainsi publié, durant le confinement, des WEB TV sur Facebook. Deux à trois fois par semaine pendant le confinement, l’Astrolabe a diffusé des extraits de concerts ou des live vidéos. Le site s’est même fait remarquer par le ministère de la Culture, qui l’a proposé comme alternative musicale à regarder de chez soi !

SCÈNE NATIONALE : UN AUTOMNE CHARGÉ 

Parce que sa démarche est de faire travailler les artistes du spectacle vivant, la Scène Nationale d’Orléans a choisi de ne pas faire de captations retransmises en ligne sur les réseaux sociaux : du fait de la distance, celles-ci auraient pu donner lieu à un spectacle dégradé. « Ce n’est pas notre métier, justifie aujourd’hui François-Xavier Hauville, le directeur de la Scène Nationale d’Orléans. D’autres l’ont très bien fait, et c’est tant mieux. Mais pour conserver un dialogue, nous avons fait un travail de relation avec les artistes et le public, qui attend autre chose que de nous entendre énumérer des contraintes. » L’annonce de visite de lieux confinés par newsletter s’est ainsi avérée être un tour de malice ayant retenu positivement l’attention des abonnés. 

L’occasion de se repenser 

« Au contraire d’un festival qui se tient sur trois jours, on est moins à risque lorsqu’on existe sur du long terme », poursuit François-Xavier Hauville, qui a eu à cœur de payer les équipes qui étaient au programme et de reporter avant Noël les dates qui étaient reportables. « C’était prévu à un moment, cela se tient à un autre : c’est absorbable budgétairement sur l’année. » De fait, puisque la saison 2020-2021 était
déjà bookée, le calendrier d’automne sera plus riche. 

Sortir de la routine est aussi l’occasion de se repenser : les Samedis du Jazz pourraient donc revoir le jour sur un modèle différent, au même titre que le festival Jean Zay, en collaboration avec les Carmes. Malgré l’absence d’accueil du public, les équipes s’affairent depuis quatre semaines : tandis que des travaux d’entretien du bâtiment sont engagés, les couturières créent des masques pour le CDN, le CCN, le CADO, la Scène et la Ville, qui lui fournit du tissu. La Scène Nationale commence également à distiller des infos sur les annonces de reprise. Quelques répétitions ont repris, des résidences vont être mises en place, la billetterie réouvre le 16 juin et en septembre, le spectacle reprendra. Est-ce que le public aura envie de sortir de chez soi pour s’enfermer dans une salle ? Malgré les questions qui demeurent, François-Xavier Hauville reste optimiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Bonjour la vie
Avant d’arriver à Saint-Jean-de-Braye, ce « théâtreux » de 74 ans a tout...
Sans Jacques Martinet !
Deux jours avant l’officialisation de la candidature de Marc Fesneau...
Les Républicains dévoilent leur jeu
Les Républicains du Loiret ont investi de nombreux candidats sortants...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
ARTICLES RÉCENTS
lovely indian porn indianpornmovies.info incredible india collage telugu gay.sex chat xxxlib.mobi sxe video indian sunny leone nude pics 2016 fuckindiantube.mobi ssrmovies xhmester indian porn justindianporn.net sexy indian girl gets fucked jiggle boobs tubetria.mobi kutty movie collections
love making pics hindipornvideos.info tamil aunty nude photo indian sex 3gb dirtyindianporn.info tamil xxx indian sexy hd video hd xxxindianporn.pro college girls xnxx sex vedios kowalsky go-indian.pro sesvidio sex videos in tamil nadu justindianporn.me forced defloration
free desi sex scandal pornfactory.info bur ki chudai naked kerala desipornx.mobi mumbai hotel sex indian girl ki chut indianpornvideos.mobi sex videosfreedownloads xnxx condom watchhindiporn.com x videos beautiful sonytvlive hdthaisex.com real mms sex videos photocopy machine sobazo.com olx guntur