|
|
Débat animé sur la métropole
|
|
Débat animé sur la métropole

Débat animé sur la métropole

Depuis plusieurs semaines, le sujet de l’écriture inclusive revient à intervalles réguliers dans certaines réunions d’élus de la Métropole.
B.V
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Depuis plusieurs semaines, le sujet de l’écriture inclusive revient à intervalles réguliers dans certaines réunions d’élus de la Métropole. Jeudi dernier, en conseil municipal d’Orléans, il est revenu sur la table. « Ce combat devient ridicule, s’est agacé Serge Grouard. On est en train d’esquinter des siècles de littérature et de faire du charabia. Le combat pour l’égalité femmes-hommes ne porte pas là-dessus ».

Quand l’écriture inclusive s’invite dans la conversation…

Pourquoi en est-on venu à évoquer ce sujet ? Parce que la majorité orléanaise veut amender le Pacte de gouvernance métropolitain en demandant notamment de supprimer l’emploi de l’écriture inclusive. Au sein de l’assemblée municipale d’Orléans, le débat qui a suivi a hérissé les poils de certains : au conseiller PS Baptiste Chapuis, qui défendait bec et ongles son emploi, Chrystel de Filippi, adjointe à l’éducation, a lancé : « vous n’avez pas le monopole de l’égalité. On a le droit d’être une femme et d’être contre l’écriture inclusive ! » « Il y a bien des femmes qui étaient contre l’IVG… », a répondu Baptiste Chapuis, s’attirant, par cette répartie, quelques cris de désapprobation.

Cette discussion a fait passer au second plan le fond du débat initial, qui portait donc sur le Pacte de gouvernance métropolitain. La majorité orléanaise a demandé la réécriture de certains passages, que l’opposition assimile à un détricotage de la Métropole. « C’est une remise en cause de l’institution et de son autonomie politique, un retour en arrière. Regretteriez-vous déjà d’avoir voté pour un président socialiste ? » a demandé le conseiller d’opposition Emmanuel Duplessy (Génération.s) à Serge Grouard. « Ce n’est pas une remise en cause de la Métropole, a répondu ce dernier. Nous voulons simplement clarifier certaines choses. » Le conseil métropolitain sera amené à débattre, très vite, de cette proposition orléanaise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
À Orléans, Retailleau répond à Grouard
Candidat à la présidence de son parti, le sénateur LR...
Dix ans déjà !
Sans flonflons ni chichis, nous fêtons cette semaine les dix...
Barbara Alloui Ma cuisinière bien-aimée
Pédagogue et passionnée, cette Olivétaine promeut une cuisine simple, variée...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS