|
|
Déchets : les monstres deviennent payants
|
|
Déchets : les monstres deviennent payants

Déchets : les monstres deviennent payants

Jeudi dernier, la tarification des encombrants nouvelle formule a fait débat au sein du conseil métropolitain. Avec l’évolution envisagée, certains élus craignent notamment l’augmentation des dépôts sauvages.
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Même si la délibération a été votée, elle a suscité plusieurs interventions au sein du conseil d’Orléans Métropole. En effet, si les élus ont été unanimes concernant la suppression des « monstres » et se sont montrés favorables à la mise en place d’un service à la demande, les avis ont divergé concernant la tarification de ce service, qui était auparavant compris dans la redevance des ordures ménagères.Les habitants de l’agglomération orléanaise auront certes de nouveau accès à un service d’enlèvement des encombrants en prenant
rendez-vous une fois par an (quantité limitée à trois unités), mais ils devront débourser 20 € (pour une habitation individuelle) et 50 € (pour un habitat collectif) s’ils veulent en bénéficier. La gratuité s’appliquera, elle, aux « copropriétés dégradées » et aux personnes en situation de handicap ne pouvant aller en déchetterie. « Je ne suis pas certaine que beaucoup de gens feront appel à ce service », a commenté Carole Canette, la maire de Fleury-
les-Aubrais, qui craint de retrouver des déchets sur les trottoirs de sa ville. 

Tarification unique 

Le maire de Chanteau, Gilles Prono, a pour sa part déploré que des dépôts sauvages avaient déjà lieu dans les chemins forestiers de sa commune… « Et avec la baisse des budgets, l’ONF nous a dit qu’ils ne pourraient pas assurer les évacuations », s’est-il inquiété. Pour Matthieu Schlesinger, vice-président de la Métropole en charge de la transition écologique, le nouveau système de ramassage est déjà en place dans d’autres intercommunalités et marche très bien. Le maire d’Olivet estime que l’ancienne formule de collecte des encombrants n’avait pas d’effet sur les dépôts sauvages et que le nouveau système n’en aura pas plus. Maryvonne Hautin, la maire communiste de Saran, s’est quant à elle interrogée sur la pertinence d’une inscription en ligne pouvant exclure une partie de la population. Les élus abraysiens Franck Fradin et Vanessa Slimani ont quant à eux émis la possibilité de mettre en place une tarification adaptée au coefficient familial ou au volume ramassé. Une proposition retoquée par Serge Grouard, car il s’agirait, selon le président de la Métropole « d’une usine à gaz pour les services ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...