|
|
Dentexelans tombe sur un os
|
|
Dentexelans tombe sur un os

Dentexelans tombe sur un os

Depuis la semaine dernière, le centre dentaire Dentexelans, situé dans le centre-ville d’Orléans, est fermé pour un mois sur décision de l’Agence Régionale de Santé en Centre-Val de Loire. Une décision prise après un signalement de l’Ordre départemental des chirurgiens-dentistes du Loiret. Une enquête a également été ouverte par le Parquet.
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Vendredi dernier en fin d’après-midi, le Parquet d’Orléans indiquait par communiqué avoir ouvert une enquête en octobre 2021 sur signalement de l’Ordre départemental des chirurgiens-dentistes du Loiret, suite à la « suspicion d’exercices illégaux de la profession » au sein d’un centre dentaire d’Orléans. Plusieurs témoignages de patients recueillis par les enquêteurs attestaient, toujours selon le Parquet, « de préjudices corporels qui leur avaient été causés par la réalisation de certaines actes médicaux. » La Justice affirmait qu’une perquisition avait été diligentée le 22 février en présence d’un représentant du Conseil de l’Ordre des chirurgiens-dentistes, et que trois dentistes, ainsi que la directrice du centre, avaient été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire, poursuivis pour des chefs « d’exercice illégal de la profession de chirurgien-dentiste, de complicité d’exercice illégal de la profession de chirurgien-dentiste et d’escroquerie en bande organisée au préjudice de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie du Loiret ». L’Agence Régionale de Santé, « au vu des risques pour les patients », ajoutait avoir suspendu l’activité du centre pour un mois et avoir diligenté une inspection avant d’envisager, le cas échéant, la réouverture des lieux. 

« De la diffamation » 

Rapidement, il s’est avéré que ce centre dentaire dont le Parquet n’avait pas dévoilé l’identité était le centre dentaire Dentexelans, situé en plein centre-ville d’Orléans, en face des Galeries Lafayette. Un établissement ouvert il y a quelques mois seulement. Du côté de la direction du groupe Dentexelans, contactée en début de semaine par La Tribune Hebdo, on a assez vite crié à la cabale et d’abord voulu « penser » au personnel du centre orléanais qui avait brutalement été fermé. Sur le fond du dossier, notamment l’accusation d’exercice illégal de la médecine, la direction du groupe Dentexelans s’est ensuite défendue très fermement. « Nous avons en notre possession les documents attestant du diplôme des chirurgiens-dentistes portugais incriminés, mais aussi de leur inscription lors des commissions départementales de l’Ordre des chirurgiens-dentistes du Loiret au moment des faits qui leur ont été reprochés, nous a-t-on affirmé. Ces praticiens ne sont pas des charlatans ! D’ailleurs, l’Ordre ne nous a jamais contacté ! » Pour ce qui des plaintes de patients dont a fait mention le Parquet d’Orléans, une enquête interne sur l’ensemble des actes médicaux réalisés dans le centre a été diligentée par la direction de Dentexelans, précise cette dernière : « et à son issue, nous prendrons les mesures qui s’imposent ». Enfin, concernant les accusations d’escroquerie en bande organisée, la direction du groupe explique être « dans une logique de certification AFNOR, et s’il y a des dysfonctionnements, nous les lèverons. Nous avons demandé à être rapidement visités par l’ARS pour pouvoir assurer la continuité des soins ». Selon l’Agence Régionale de Santé, ce centre dentaire est le seul à Orléans à être visé par une procédure de cet ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
À Orléans, Retailleau répond à Grouard
Candidat à la présidence de son parti, le sénateur LR...
Dix ans déjà !
Sans flonflons ni chichis, nous fêtons cette semaine les dix...
Barbara Alloui Ma cuisinière bien-aimée
Pédagogue et passionnée, cette Olivétaine promeut une cuisine simple, variée...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS