|
|
|
« 16 000 emplois à pérenniser »
|
|
|
« 16 000 emplois à pérenniser »

« 16 000 emplois à pérenniser »

Le secteur du bâtiment a été rudement touché par la crise et le confinement. Mesures de sécurité, modification des habitudes de travail… L’activité a tout de même repris, mais avec de grosses précautions. Presque trois mois après le début du confinement Aline Mériau, présidente de la Fédération Française du Bâtiment dans le Loiret, fait le point sur la situation du secteur. 
Propos recueillis par Théotime Léon Leverd
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Concrètement, depuis quand le secteur du bâtiment a-t-il vraiment repris ?

L’activité a été arrêtée pendant au moins trois semaines, voire un mois. Le guide de l’OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics, ndlr) est sorti le 2 avril, mais nous n’avions pas encore de masques. Certains chantiers sont donc repartis le 15 avril. Après, il a fallu voir avec les maîtres d’ouvrage afin d’avoir des points d’eau pour se laver les mains, du gel, savoir comment on pouvait s’arranger pour la restauration, etc. Je précise qu’il n’y a pas eu d’aides sur les prix du masque FFP-2. Leur prix était à 1,89 € l’unité : sachant qu’il en faut deux pour une journée, cela a vite chiffré…

Quelle est aujourd’hui la situation des entreprises du bâtiment dans le Loiret ?

Au 17 mars, quasiment tous nos chantiers ont fermé. Début mai, 53 % d’entre eux avaient réouvert dans le département, et au 29 mai, nous en étions à 83 %. Donc, la progression a été remarquable. Pourquoi avons-nous réussi ? D’abord parce qu’on a fait du lobbying. Ensuite, comme je vous l’ai dit, il y a eu le guide publié par l’OPPBTP pour la reprise de l’activité. Nous avons aussi vraiment suivi l’actualité, notamment les annonces de Muriel Pénicaud, pour savoir si on avait droit au chômage partiel ou pas. Après, dès que nous avions des interrogations, nous obtenions une réponse dans les 48 h. En résumé, nous avons très bien travaillé.

Comparativement à d’autres départements, comment s’en sort le bâtiment loirétain ?

Nous nous en sortons bien : quand on affiche un taux de reprise à 83 %, je pense qu’on n’a pas à rougir. J’ai envie de dire : « chapeau ! » Il y a d’ailleurs une charte qui a été créée chez nous et reprise par différents départements. Sur le Loiret, notre force, c’est de parler d’une seule et même voix. Par rapport à la réunion du 3 juin (voir encadré), nous étions tous dans la même dynamique.

« Au 29 mai, 83 % des chantiers étaient rouverts »

En quoi ce guide des bonnes pratiques, dont vous avez parlé, a-t-il aidé le secteur ?

Nous le considérons comme une aide à la décision ; il nous a vraiment facilité la tâche. Nous allons continuer à nous en servir par la suite. En fait, il a répondu à des questions basiques que nous ne nous posions pas forcément.

« Les assurances ont joué leur rôle »

Aujourd’hui, à combien estimez-vous les pertes pour le bâtiment loirétain ?

Pour le moment, nous ne pouvons pas encore trop chiffrer. Mais le bâtiment, dans le Loiret, c’est 16 000 emplois, donc des emplois à pérenniser. Nous travaillons actuellement sur un plan de relance avec le Département du Loiret (voir encadré). L’idée, c’est de rester dans une dynamique positive en cherchant de l’activité. Il faut savoir, aussi, qu’un tiers de nos commandes sont des commandes publiques.

Pensez-vous que les aides de l’État et des assurances aient été suffisantes pour aider les entreprises du bâtiment ?

Au niveau des assurances, cela s’est fait au cas par cas. Par exemple, SMA BTP (assurance spécialisée dans le secteur, ndlr) a remboursé un mois de cotisation pour les véhicules utilitaires. Il y a aussi eu une aide pour le salarié qui devait se rendre avec son véhicule personnel sur le chantier pour éviter d’être à deux dans une camionnette. Les assurances nous ont vraiment soutenus et ont joué pleinement leur rôle. N’oublions pas que pour elles aussi, leur rentabilité baisse, car elles nous avancent un mois, et c’est donc un mois en moins pour elles. Et puis, les assurances ont été ponctionnées par l’État de 400 M€. Sinon, les prêts et les reports de charge nous ont rassurés sur le coup, mais il faut penser qu’ils sont à rembourser… Dans notre cas comme dans d’autres, c’est l’après qui va compter.

Que comptez-vous mettre en œuvre pour la suite ?

Nous travaillons sur une réflexion commune avec le Club Qualité Construction 45. Par exemple, nous allons demander des délais supplémentaires pour les chantiers. Aujourd’hui, la logique du bâtiment est que lorsque qu’un chantier vient à peine de commencer, on doit déjà le terminer. Or, maintenant, nous devons prendre en compte toutes les règles sanitaires et de sécurité. Car tout n’est pas encore résolu, et tout le monde est conscient des enjeux, du maître d’ouvrage à l’ouvrier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Bonjour la vie
Avant d’arriver à Saint-Jean-de-Braye, ce « théâtreux » de 74 ans a tout...
Sans Jacques Martinet !
Deux jours avant l’officialisation de la candidature de Marc Fesneau...
Les Républicains dévoilent leur jeu
Les Républicains du Loiret ont investi de nombreux candidats sortants...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS
lovely indian porn indianpornmovies.info incredible india collage telugu gay.sex chat xxxlib.mobi sxe video indian sunny leone nude pics 2016 fuckindiantube.mobi ssrmovies xhmester indian porn justindianporn.net sexy indian girl gets fucked jiggle boobs tubetria.mobi kutty movie collections
love making pics hindipornvideos.info tamil aunty nude photo indian sex 3gb dirtyindianporn.info tamil xxx indian sexy hd video hd xxxindianporn.pro college girls xnxx sex vedios kowalsky go-indian.pro sesvidio sex videos in tamil nadu justindianporn.me forced defloration
free desi sex scandal pornfactory.info bur ki chudai naked kerala desipornx.mobi mumbai hotel sex indian girl ki chut indianpornvideos.mobi sex videosfreedownloads xnxx condom watchhindiporn.com x videos beautiful sonytvlive hdthaisex.com real mms sex videos photocopy machine sobazo.com olx guntur