|
|
|
À L’ARCHETTE, Sortir et guérir plus vite !
|
|
|
À L’ARCHETTE, Sortir et guérir plus vite !

À L’ARCHETTE, Sortir et guérir plus vite !

La clinique de l’Archette, à Olivet, a mis en place depuis cette année un parcours qui permet aux patients s’étant fait poser une prothèse de la hanche et du genou de rentrer plus vite chez eux et de se remettre plus facilement de leur opération.
G.M
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Dans le « secteur » de la hanche et du genou, la concurrence est rude dans les établissements médicaux de la métropole. Aussi la clinique de l’Archette, à Olivet, fait savoir en cette fin d’année qu’elle dispose d’un protocole au poil pour attirer de nouveaux patients-clients. « Cela fait déjà plus de cinq ans que nous appliquons un protocole de récupération améliorée après chirurgie, mais là, nous allons plus loin en organisant le parcours du patient de manière différente, explique le docteur Christophe Mauny, chirurgien orthopédiste à l’Archette. Après avoir vu son chirurgien, le patient revient pour une demi-journée complète avant l’opération où sont regroupés les consultations avec l’anesthésiste, le kinésithérapeute et l’assistante sociale pour détecter s’il y a des aides à mettre en place au retour… » Une organisation sous forme « de préparation à l’opération qui déstresse le patient », ajoute le docteur Mauny. Lors de cette demi-journée consacrée aux rendez-vous préparatoires et à l’information sur l’opération en elle-même, le patient, selon ses besoins, peut également rencontrer une diététicienne et une psychologue, ainsi qu’un cardiologue. « Nous essayons d’inclure cette dernière consultation, car 90 % de nos patients le voyaient déjà à notre demande. » Au bloc opératoire, une chirurgie « la moins invasive possible » est également employée. L’anesthésie se veut en outre économe en produits morphiniques, privilégiant les anesthésiants locaux.

Cerise sur le gâteau avec cette « nouvelle » méthode, 20 % des opérations de prothèse de hanche se font désormais en ambulatoire, selon le docteur Mauny : « Les patients arrivent le matin et repartent le soir. Contrairement à ce que certains peuvent penser, ce protocole est particulièrement intéressant pour les patients âgés, car plus vite on se remobilise, plus on évite les complications. » 

Des opérations ambulatoires 

Pour éviter les esquarres pour les plus âgées mais aussi les problèmes circulatoires comme les phlébites, et surtout pour donner au patient l’envie de se lever, les perfusions sont évitées, tout comme les drains. « Nous laissons juste le cathéter et nous privilégions les médicaments par voie orale pour lever les freins à la déambulation post-opératoire, affirme le docteur Mauny. Si nous n’utilisons pour l’instant ce protocole que pour la pose de prothèses de hanches et genoux, nous espérons pouvoir l’étendre en début d’année prochaine à la chirurgie de l’épaule. » Outre un gain pour le patient en terme de stress et de rétablissement rapide, l’initiative a le mérite d’être également vertueuse sur le plan financier, car il diminue le temps du séjour hospitalier. C’est la Sécu qui dit (aussi) merci ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Chaillou : « une profonde amertume »
Christophe Chaillou a annoncé ce matin qu’il démissionnait de la...
Alertes à la bombe à Orléans : « des plaisanteries qui n’en sont pas ! »
Hier soir, la procureure de la République, Emmanuelle Bochenek-Puren, et...
Diffuseur Saran-Gidy : c’est parti
La pose de la première pierre de l’échangeur Saran-Gidy, au...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS