|
|
|
Au CDN, accrochez vos ceintures !
|
|
|
Au CDN, accrochez vos ceintures !

Au CDN, accrochez vos ceintures !

Chez l’un des habitants du Théâtre d’Orléans…
Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

La rentrée reprend sur des chapeaux de roues au Centre Dramatique National (CDN) d’Orléans. Au menu, une saison résolument engagée et décoiffante. C’est Patriarcat – Vivre en confinement éternel, un spectacle de Winter Family, qui ouvrira ainsi le bal entre ce jeudi et samedi en nous ramenant dans l’univers suffocant de la domesticité, où le patriarcat le plus ordinaire prospère sans encombre… Duo à la ville comme à la scène, Winter Family livre ici un théâtre documentaire et musical sans concession, dont l’humour – aussi corrosif soit-il – n’est cependant pas absent. Place ensuite à Bros, le 17 novembre (20 h 30) et le 18 novembre (19 h 30). Romeo Castellucci, connu pour son théâtre d’images radical, imagine ici un groupe d’hommes anonymes, vêtus d’uniformes des policemen américains, consentant à exécuter un spectacle en recevant des ordres reçus par oreillette, sans savoir vers quoi ils tendent… Un manifeste esthétique qui questionne sur les dérives sécuritaires des sociétés. Le 23 novembre (20 h 30) et le 24 novembre (19 h 30), on pourra découvrir Girls and Boys, le troisième texte de Dennis Kelly, accueilli au CDN – ici hors les murs car il sera présenté au Bouillon, ndlr –, un monologue autour du couple qui se mue en thriller.

Place aux jeunes !

On ne manquera pas non plus la création de Séverine Chavrier, la directrice du Centre Dramatique National d’Orléans : baptisée Aria Da Capo (du 1er au 3 décembre, à 20 h 30 et à 18 h le samedi), ce spectacle traite de l’adolescence. Une création née de rencontres orléanaises, mais chut !… La jeunesse, il en sera aussi question dans Tenir debout, premier spectacle créé à Orléans par Suzanne de Baecque qui nous immisce chez les Miss. Une plongée dans le milieu des reines de beauté en province qui réussit à critiquer la maison Miss France tout en ne prenant pas de haut les candidates à la couronne… L’ascenseur émotionnel continuera sinon le 12 janvier à 19 h et le 13 janvier à 20 h 30 à la salle des fêtes de Saint-Jean-de-Braye pour un autre hors les murs, avec Le Mystère du gant. Au menu : un vaudeville « à table » comme l’indique le sous-titre, où rien ne se passera comme prévu… Le 31 janvier à 20 h 30 et le 1er février à 19 h 30, humour et gravité cohabiteront à travers Misericordia, un spectacle d’Emma Dante présenté l’an dernier au Festival d’Avignon, et qui raconte l’histoire de trois prostituées.

Plus d’infos
Programme complet sur http://www.cdn-orleans.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...