|
|
|
Au sud, le CESI fait coup double

Au sud, le CESI fait coup double

À La Source, le CESI, spécialisé dans des formations en informatique, BTP, industrie et ressources humaines, a inauguré un nouveau bâtiment pour accueillir d’ici quelques années plus de 850 apprenants.
La rédaction
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Si le centre-ville d’Orléans attire de nouvelles écoles (voir ci-contre), le CESI a lui décidé d’amplifier sa présence au sud de la métropole, au cœur du campus de La Source, où il « se sent bien et en relation avec l’écosystème local », selon les mots de Pierrick Couturier, le responsable du site. La semaine dernière, des dirigeants de l’école et plusieurs élus locaux ont ainsi inauguré un nouveau bâtiment visible de l’avenue de La Source, qui offre depuis le printemps dernier aux étudiants un ensemble de 1 170 m2, 431 places supplémentaires et un nouveau laboratoire de fabrication dernière génération de 80 m2. Une extension qui devrait permettre, à terme, d’abriter d’ici trois ans plus de 800 apprenants et de doubler ainsi la capacité d’accueil du site orléanais. « Grâce à ces travaux, les étudiants sont désormais plus à l’aise, reconnaît Pierrick Couturier. C’est une forme de respect qu’on leur devait. »

Enjeux de demain

Si le CESI compte plus de 25 000 étudiants répartis sur le territoire hexagonal, les formations proposées à Orléans couvrent donc les filières de l’industrie & services, des RH, de l’industrie, du management et de l’informatique. Un « secteur en tension permanente » qui doit s’adapter aux enjeux de plus en plus marqués en termes de cybersécurité et de transition énergétique. À La Source, les cursus du CESI préparent « aussi bien à une expertise en infrastructures systèmes et réseaux, en architecture informatique et en intégration qu’en communication digitale ». Le campus orléanais accueille ainsi plus de 220 élèves en alternance et plus d’une centaine en parcours d’ingénieurs. Des futurs professionnels dont les entreprises locales ont grand besoin. « Les métiers de l’informatique n’ont pas toujours une bonne image, convient Pierrick Couturier. Le Covid ne nous a pas aidés à renforcer son attractivité. Suite aux confinements, les gens en ont eu un peu ras-le-bol de l’informatique. » Pour réamorcer la pompe, le CESI a mis ainsi en place des partenariats avec plusieurs grosses boîtes du coin, comme Sopra ou Atos. « Porter un rôle d’incubateur et accueillir des entreprises de la région ayant des projets de fabrication », c’est aussi la raison pour laquelle l’école a investi dans la construction d’un nouveau bâtiment à La Source. « Nous avons pu ici constituer des équipements pédagogiques innovants, avec notamment des petits robots qui peuvent en gros simuler la production et le flux industriel », poursuit Pierrick Couturier. Parmi les nouveaux équipements proposés, le campus offre de la réalité augmentée/ réalité virtuelle, de l’impression 3D, de la découpe laser, un équipement Handdle ainsi qu’une mini-factory.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire