|
|
|
Centre-ville d’Olivet : le Poutyl nouveau est arrivé 
|
|
|
Centre-ville d’Olivet : le Poutyl nouveau est arrivé 

Centre-ville d’Olivet : le Poutyl nouveau est arrivé 

Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Entre les pénuries de matériaux et la canicule, la mairie d’Olivet semble avoir vu juste avec son école du Poutyl entièrement rénovée à partir de matériaux biosourcés. Ce n’est pas Michel Leclercq, adjoint au maire d’Olivet en charge des travaux, qui dira le contraire : « ce n’était pas un choix simple au départ. Trois solutions s’offraient à nous : réaliser les travaux en site occupé, démolir et reconstruire ou rénover en conservant le caractère patrimonial et en ajoutant une extension », résume l’élu, qui rappelle que la municipalité a opté pour des préfabriqués, loués le temps des travaux, afin de réaliser ce chantier sereinement (un budget d’1,2 M€ pour cette école éphémère, ndlr). « Il y avait un attachement des parents d’élèves comme des enseignants pour l’ancienne école », reconnaît Michel Leclercq. Le « nouveau » Poutyl amorce ainsi l’arrivée de la zone du Clos du Bourg en cœur de ville. 

Des arbres conservés

Sur le fronton contemporain ajouré de l’école new look, on peut toujours lire la devise républicaine Liberté, Égalité, Fraternité ; au pignon du bâtiment d’origine est d’ailleurs encore accrochée la traditionnelle cloche qui sonne l’heure de la classe… En entrant dans l’établissement, on ne peut cependant manquer de remarquer une première cour “oasis” dans laquelle les vieux arbres ont été conservés et apportent un peu de fraîcheur. « Dans cette première cour, un revêtement drainant a été posé, explique Michel Leclercq. Dans la deuxième, nous avons choisi un calcaire stabilisé. Trois noues végétalisées permettent de gérer les eaux de pluie. Cinq pommiers, des essences locales, doivent également être plantés, côté rue, en plus des arbres déjà existants. » Concernant les matériaux utilisés pour la rénovation et l’extension de cette école, le béton de chanvre ainsi qu’une structure bois avec des bottes de paille offrent une qualité thermique supérieure de 40 % à la RT 2012. Idem sur le plan phonique, avec la présence de revêtements de sol spécifiques et l’installation d’un espace de rangement fermé dans chaque classe, faisant tampon avec la classe suivante. De bonnes conditions de rentrée en somme, car la nouvelle école compte dix classes, contre neuf auparavant (neuf seront occupées pour cette rentrée). Un self lumineux permettra également aux enfants de déjeuner au sein de l’école (ils déjeunaient auparavant au sein du château du Poutyl, ndlr). À cela s’ajoutent des espaces dédiés à l’accueil périscolaire – avec une entrée distincte de celle de l’école – comportant notamment une salle modulable qui servira également de salle polyvalente pour les activités communales. 

Au niveau esthétique, si le charme de l’ancien a été conservé avec une mise en valeur des belles pierres, la nouvelle école possède de nombreux rappels en hêtre, mais elle abrite surtout des fresques réalisées autour de l’origami par l’artiste loirétain Stan Rusher. Des motifs que l’on retrouve également sur les portes en verre du bâtiment. Lors de notre visite, mi-août, une enseignante était déjà en train d’installer son matériel dans sa nouvelle classe au sein de cette école « très attendue ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...