|
|
|
De l’argent frais pour les jeunes à Orléans : La Cité éducative est lancée
|
|
|
De l’argent frais pour les jeunes à Orléans : La Cité éducative est lancée

De l’argent frais pour les jeunes à Orléans : La Cité éducative est lancée

Officiellement lancée en janvier dernier, la Cité éducative d’Orléans fait partie des 80 lauréats d’un label gouvernemental créé en faveur des quartiers défavorisés. Une mesure qui vient renforcer les dispositifs existants et apporter des crédits supplémentaires.
G.M
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

L’Argonne et La Source à Orléans font partie des quartiers labellisés Cité éducative. Ces quartiers prioritaires de la politique de la Ville peuvent désormais recevoir des crédits supplémentaires donnés par l’État pour cofinancer les actions en faveurs des jeunes de 3 à 25 ans. « Le Gouvernement a décidé de renforcer ces actions en favorisant une stratégie Cité éducative, explique Alexandrine Leclerc, maire adjointe d’Orléans en charge de l’éducation et de la réussite éducative. Il s’agit de financements complémentaires, mais également d’une coopération entre les acteurs qui font déjà des choses : la Ville, l’Éducation nationale, la Préfecture et le secteur associatif. » Dans ce cadre, Noëlle Page, la responsable du service de réussite éducative de la mairie, est nommée coordinatrice de la Cité éducative afin de « chapeauter » le dispositif dans sa globalité. 

Un diagnostic en cours

Afin de faire un état des lieux de « ce qui marche » et « des trous dans la raquette » qui restent encore à combler, des chercheurs en sciences de l’éducation du laboratoire FRED, de l’Université de Limoges, et du laboratoire ERCAE, de l’Université d’Orléans, réalisent actuellement un diagnostic sur les deux quartiers. De quoi permettre de combler les manques et de dupliquer les bonnes idées. « Avec ces crédits supplémentaires, nous avons des marges de manœuvre. On est dans l’humain. Ce sont nos enfants, on doit être ambitieux pour eux ! Nous développons par exemple tout un accompagnement à la parentalité, explique Alexandrine Leclerc. Et après les élections municipales, l’adjoint qui aura en charge la réussite éducative aura un diagnostic sur lequel s’appuyer. » 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...