|
|
|
Des Maisons à échanger
|
|
|
Des Maisons à échanger

Des Maisons à échanger

L’été se termine dans quelques semaines, et il est encore temps de partir en vacances… en échangeant vos maisons ! Un concept qu’a testé Aurélie Martin, influenceuse orléanaise plus connue sous le nom de Zozomum
HDT
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp
Une Orléanaise a essayé cet eté...

450 000 maisons proposées dans plus de 150 pays, dont plus de la moitié en France… C’est l’offre proposée par l’entreprise Home Exchange, anciennement appelée Guest to Guest. L’idée est simple : échanger sa maison avec d’autres voyageurs sur une période donnée, en souscrivant à un abonnement annuel de 130 €. « Cela permet à tout le monde de partir en vacances pour pas cher, précise Jessica Cambou, responsable de la communication à Home Exchange. Car on peut voyager autant de fois qu’on le veut, sans supplément. »

Les propriétaires comme les locataires – si le bail le permet – peuvent s’inscrire sur le site internet et ne payent qu’à partir du moment où le premier échange de domiciles est finalisé. Jessica Cambou ajoute qu’il n’y a « pas besoin d’avoir de biens d’exceptions : chaque maison a son partenaire d’échange, tout type de logement est accueilli. » À la manière d’un site de voyage classique, des critères de sélection sont mis en place pour aiguiller l’internaute, comme, par exemple, le nombre de pièces désiré ou la présence d’une piscine. 

Une « influenceuse », ça aide…

Sur Home Exchange, deux types de choix sont possibles : l’échange classique qui permet à deux familles d’échanger leurs maisons aux mêmes dates ou non. Et l’échange avec Guest Points, qui consiste à donner des points à un membre de la communauté qui vous accueille à son domicile, mais ne désire pas se rendre chez vous. C’est avec ce second procédé qu’Aurélie Martin a démarré son expérience chez Home Exchange. En juin dernier, cette « influenceuse » orléanaise, connue sur la toile sous le pseudonyme de Zozomum a décidé de passer à la vitesse supérieure, en échangeant réciproquement sa maison avec une consœur de Dinard, en Bretagne. Jessica Cambou explique être allée chercher Aurélie « pour faire mieux connaître l’échange de maisons auprès des familles, parce qu’il s’agit de notre cible principale. » Résultat, l’Orléanaise a décrit ce séjour comme « une très bonne expérience à réitérer régulièrement ». Même s’il « faut du temps pour trouver un échange, explique-t-elle […], le temps passé vaut largement le budget économisé. » 

Sans parler de l’aspect financier, certains utiliseront Home Exchange pour ses avantages pratiques, comme le rappelle Jessica Cambou : « lorsqu’on part, on n’est pas obligé d’emmener mille choses dans les valises. » Éviter les cambriolages et faire garder ses animaux font aussi partie des raisons pour lesquelles la plate-forme peut séduire. Et si la principale appréhension des voyageurs reste la peur de laisser sa maison à un inconnu, cette angoisse disparaît grâce aux différents supports de communication du site internet, comme le chat en ligne, qui permet aux « échangeurs » de se parler avant leurs vacances et de s’envoyer des photos de leurs domiciles. Histoire de se mettre l’eau à la bouche avant le grand saut…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christian Ravanel : Merci patron !
Candidat aux élections municipales à Orléans en 2020, ce spécialiste...
Orléans remonte le temps
L’Orléans Vintage Festival revient vendredi et samedi pour une nouvelle...
Oh, mon beau cimetière !
Si tout le monde a entendu parler du Printemps de...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS