|
|
|
Des surprises à la Scène Nationale

Des surprises à la Scène Nationale

Mardi soir, l’équipe de la Scène Nationale présentait au public la programmation de sa saison 2022/2023, introduite par son nouveau directeur, Christophe Galent. Les spectacles, dévoilés par corpus thématiques, ont judicieusement laissé le public sur sa faim. 
A.B.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

« Nous ne vous en dirons pas plus », « nous vous laissons découvrir », « voici un court extrait vidéo »…Mardi soir, lors de la présentation de la saison 2022/2023 de la Scène Nationale d’Orléans, le teasing était réussi (et les extraits trop courts) pour avoir envie de revenir. C’est Renaud Deback, le directeur administratif et financier de la structure (et du Théâtre), qui a mis sur pied cette programmation tandis qu’il occupait le poste de directeur intérimaire, entre le départ de François-Xavier Hauville et l’arrivée de son remplaçant. Émeline Guémené, chargée de l’information à la Scène Nationale, et Élise Lory, chargée des relations avec le public, ont toutes deux pris la parole à ses côtés, chacun d’entre eux présentant un ensemble thématique : musiques, spectacles de danse et spectacles jeune public et/ou amateurs. Quand il s’agit d’arts pluridisciplinaires et de scène contemporaine, il n’est pas toujours aisé d’attirer le public en dévoilant la vision des artistes. Aussi, pour éviter trop de longueurs et rester sur un format « sans prise de tête », la présentation était conduite de sorte qu’une pause danse se tenait entre deux intervenants. Le chorégraphe Abderzak Houmi a ainsi délivré quelques morceaux choisis de son spectacle en création (et en représentation à la mi-octobre à La Scène Nationale) Y a plus d’saisons. Le public a été conquis par les trois extraits dansés, à cheval entre hip-hop et danse contemporaine, sur trois musiques différemment émouvantes, trois instants dans lesquels se lisait l’expression de la vie qui passe.

Musique, danse et hors les murs…

Difficile d’évoquer tous les spectacles qui seront présentés cette année par la Scène Nationale. Pour commencer, signalons qu’Oumou Sangaré, la grande chanteuse africaine, récompensée de plusieurs Grammy Awards, posera ses instruments maliens et son bagout féministe à Orléans fin novembre. En février, Möbius fera voltiger les acrobates du collectif XY sur scène, jusqu’au ciel et sans filet, avec la complicité du chorégraphe Rachid Ouramdane. Toujours en février, une version de Casse-Noisette revisitée par la chorégraphe Blanca Li, tout en couleurs et en métissage, remplacera le ballet par des pirouettes et le soldat de bois par un robot télécommandé… Parmi les différents Stabat Mater, célèbre hymne religieuse, celui de Pergolèse est certainement, d’après Renaud Deback, le plus majestueux : vous pourrez confirmer ses dires fin mars lorsque Les Folies Françoises s’empareront de ce chef-d’œuvre en l’église de Saint-Marceau pour un hors les murs. En avril, La Chambre d’eaux (dès 6 ans) racontera l’histoire « d’une petite fille qui naît dans une baignoire, le poing en avant, affranchie de tout diktat ». Traitant d’égalité des genres, d’émancipation et de réflexion autour du corps, le spectacle sera complété par un atelier de pratique danse et langue des signes françaises parent/enfant. Enfin, connaissez-vous Paul Lay, un pianiste qui continue de réinventer des pièces dont on pense avoir fait le tour au fil des siècles ? Il propose une autre façon de consommer de la culture : on l’appelle d’ailleurs le « Marvel du piano »… Enfin, pour la nouvelle création de David Drouard (qui présentera sa nouvelle création, MU, en mars), la Scène Nationale recherche des danseurs amateurs… À bon entendeur !

Plus d’infos
La brochure (dont le détail des temps forts Les Samedis, Des Floraisons et Les Performances) est disponible à la Scène Nationale, au théâtre d’Orléans ou en ligne sur www.scenenationaledorleans.fr.
Informations, adhésion et réservation sur le même site. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire