|
|
|
Deux millions d’euros avant les « cours oasis »…
|
|
|
Deux millions d’euros avant les « cours oasis »…

Deux millions d’euros avant les « cours oasis »…

Sur les 2 M€ dépensés cet été par la mairie d’Orléans pour rénover ses écoles, près des deux tiers de cette somme ont été fléchés vers les établissements de La Source. Ce n’est que l’année prochaine, cependant, que sera créée la première « cour oasis » du mandat
B.V
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp
Élue et personnels des services de la mairie d’Orléans à l’école Henri-Poincaré, à La Source, où 138 000 € de travaux ont été effectués cet été.

Si les écoles ferment leurs portes à leurs habituels occupants pendant près de deux mois, ce n’est pas pour autant qu’on n’y fait rien : comme toujours pendant l’été, les municipalités en profitent pour y mener des travaux de rénovation plus ou moins importants selon les lieux et les priorités. À Orléans, c’est au sud de la ville que les efforts ont été – une nouvelle fois – les plus costauds entre juillet et août : l’école René-Guy Cadou, à La Source, qui poursuit sa mue en école maternelle, a en effet absorbé environ 1 M€ de travaux (auquel s’ajoutent les 500 000 € de l’an dernier). À La Source toujours, le groupe scolaire Henri-Poincaré a lui aussi subi de gros travaux de remise aux normes des sanitaires. Il peut également offrir, en cette rentrée scolaire, des conditions de travail plus favorables à ses ATSEM. À quelques centaines de mètres de là, au groupe scolaire des Guernazelles, des travaux de désamiantage et de réfection de la couverture du restaurant et du préau ont également été menés pour 81 000 €. Les écoles de La Source sont-elles absolument prioritaires ? « C’est surtout qu’elles sont toutes, plus ou moins, de la même génération », répond Chrystel de Filippi, l’adjointe orléanaise à l’éducation, ce qui signifie qu’elles doivent être rénovées à peu près en même temps (à l’exemple du groupe scolaire Romain-Rolland ces dernières années). Une quinzaine d’autres écoles orléanaises ont également bénéficié, cet été, de travaux plus minimes (peintures, sols, faux plafond, éclairages). 

Oasis dans le désert

Si certains travaux, notamment à René-Guy Cadou, ont pris en compte l’urgence climatique (strates des espaces verts dans la cour de récréation, récupérateurs d’eau…), ce n’est que l’année prochaine que sera inaugurée la première « cour oasis » promise au début du quatrième mandat de Serge Grouard : celle-ci poussera à l’école du Jardin des Plantes, à Saint-Marceau, avant que les prochaines ne soient créées au rythme d’une par an à Orléans. Véritable îlot de fraîcheur dans un environnement scolaire souvent très minéral, ce type d’équipement que la Ville de Paris a adopté dès 2017 associe, en outre, les élèves à la conception de cet espace. « Cela génère plus de calme, plus de partage et moins de bagarres chez les enfants », concède Chrystel de Filippi. En attendant, sur le plan environnemental, l’école du Châtelet, dans le centre-ville, sera la prochaine – et la première à Orléans – qui bénéficiera d’un « projet de rénovation thermique totale ». Les travaux devraient commencer en 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christian Ravanel : Merci patron !
Candidat aux élections municipales à Orléans en 2020, ce spécialiste...
Orléans remonte le temps
L’Orléans Vintage Festival revient vendredi et samedi pour une nouvelle...
Oh, mon beau cimetière !
Si tout le monde a entendu parler du Printemps de...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS