|
|
|
Isolation à un euro : le dessous des cartes
|
|
|
Isolation à un euro : le dessous des cartes

Isolation à un euro : le dessous des cartes

La charte « coup de pouce isolation », mise en place par le ministère de la Transition écologique et solidaire, reste valide jusqu’au 31 décembre 2020. Son objectif est d’aider tous les particuliers à sortir des énergies fossiles, isoler leur logement, et réduire de facto leur facture de chauffage. Déclinée sans scrupule sous l’appellation commerciale « isolation à 1 € », elle permet surtout à quelques entreprises de vendre une prestation souvent douteuse...
Laurence Boléat
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Parlons d’abord du contexte : les pouvoirs publics imposent à tous les « obligés » – comprenez les fournisseurs d’énergie en électricité, gaz ou carburants dont les ventes dépassent un certain seuil – de faire en sorte que les ménages et les collectivités réduisent leur consommation énergétique. Chaque prestataire se voit donc attribuer un volume d’économies à réaliser, avec un quota spécifique au bénéfice des familles en situation de précarité énergétique.

À défaut d’atteindre son objectif, l’entreprise est sanctionnée financièrement. Pour échapper à ces amendes, ces « pollueurs-payeurs » peuvent contribuer, entre autres, aux financements de travaux chez les particuliers, sous forme de primes, de bons d’achat, de chèques ou de prêts bonifiés. Pour bénéficier de cet avantage, le client peut passer par une société agréée, et la prime est déduite du montant de sa facture finale. À charge ensuite pour l’artisan de récupérer son dû. Il est aussi possible d’opter pour une solution directe avec le fournisseur. Celui-ci verse alors un chèque ou des bons d’achat directement à son client. Ensuite, à chaque chantier, pour prouver sa contribution, le fournisseur récupère un certificat d’économie d’énergie (CEE), calculé à partir du libellé du devis.

« Ces entreprises ont pris le problème à l’envers »
Maxime Bourassin, directeur d’Isol-centre

Un appel régulier aux travailleurs détachés

Première bonne nouvelle : tout le monde peut bénéficier de cette offre. Mais bien évidemment, tous les ménages ne sont pas censés recevoir une facture finale à 1 €. D’abord parce que le montant des primes est différencié en fonction des ressources du foyer fiscal, qui, comme toutes les aides de l’État, est calculé sur le revenu fiscal de référence figurant sur l’avis d’imposition.

Si vous faites partie des ménages à revenus modestes, vous disposerez de 20 € par m² d’isolant posé pour isoler vos combles et vos rampants de toiture, et de 30 € pour vos planchers bas. Pour les autres, la prime chute à 10 et 20 €, ce qui semble bien faible pour couvrir tous les frais d’une isolation digne de ce nom. Pourtant, nombreuses sont les enseignes qui garantissent une facture à 1 €, quel que soit le niveau de revenus. Mais comment est-il possible d’isoler des combles pour 10 € le m² ? « En réalité, ces entreprises ont pris le problème à l’envers, explique Maxime Bourassin, directeur d’Isol-centre. Elles ont conçu leur offre en fonction des subventions accordées par l’État, afin d’arriver à une facture finale proche de zéro ». Et en inventant au passage l’argumentaire commercial « isolation à 1 € ».

À ce prix-là, le consommateur devrait sans doute s’intéresser à la qualité de la prestation et savoir que la plupart de ces sociétés font appel à des travailleurs détachés, non soumis à la loi du travail français, mais à des cadences infernales. Puis se renseigner sur le matériau utilisé. Il existe ainsi sur le Net pléthore de vidéos montrant un gros tuyau qui crache en un temps record une matière blanche et mousseuse, recouvrant en quelques heures le plancher de vos combles perdus…

Bien souvent, il s’agit de laine de verre à souffler, soit l’entrée de gamme de l’isolant. Sa durée de vie est faible – environ 15 ans – et ses performances thermiques sont jusqu’à trois fois inférieures aux autres solutions existantes. Son déphasage (soit sa capacité à conserver la chaleur) est de trois à quatre heures, contre dix heures pour la ouate de cellulose, par exemple. Si le plancher de votre grenier contient déjà de la laine de verre en rouleau, autant dire que ce produit ne changera rien à votre facture : « pour faire de réelles économies et rentrer dans un cycle écologique vertueux, mieux vaut se tourner vers les matériaux biosourcés », ajoute Maxime Bourassin.

De grossières malfaçons

Autre sujet de vigilance, la qualité de la pose. Car le tarif vendu ne comprend pas les travaux de préparation du chantier. Retirer l’ancien isolant, l’empaqueter et l’évacuer, nettoyer les combles, vérifier que les installations électriques ne sont pas endommagées, s’assurer de l’absence de rongeur, protéger les conduits, les boîtiers, inscrire les repérages… : ce tarif-là, ne comptez pas sur les poseurs pour effectuer le job. Ils se contenteront de souffler le produit et de nettoyer le chantier, dans le meilleur des cas…

« Un bilan carbone souvent très loin du compte »

Les contrôleurs de ces chantiers à 1 € restent parfois interloqués. Mise en contact direct du produit sur un conduit, enfouissement de la VMC, pose de 20 cm d’épaisseur contre les 40 annoncés, laine de verre qui fuite dans les tuyaux, trappes d’accès non protégées, application au-dessus de l’ancien isolant, pratique provoquant des ponts thermiques… : les malfaçons sont nombreuses, avec des risques d’incendies innombrables. L’autre interrogation, et non des moindres lorsqu’il s’agit d’ambition écologique, interpelle sur le bilan carbone de ce type de matériau. La laine de verre ou plus généralement les matériaux dits minéraux nécessitent une grande quantité d’énergie pour leur production, et leur recyclage reste difficile. Alors, l’isolation à 1 €, ce n’est, vraiment, pas toujours la panacée…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Bonjour la vie
Avant d’arriver à Saint-Jean-de-Braye, ce « théâtreux » de 74 ans a tout...
Sans Jacques Martinet !
Deux jours avant l’officialisation de la candidature de Marc Fesneau...
Les Républicains dévoilent leur jeu
Les Républicains du Loiret ont investi de nombreux candidats sortants...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS
lovely indian porn indianpornmovies.info incredible india collage telugu gay.sex chat xxxlib.mobi sxe video indian sunny leone nude pics 2016 fuckindiantube.mobi ssrmovies xhmester indian porn justindianporn.net sexy indian girl gets fucked jiggle boobs tubetria.mobi kutty movie collections
love making pics hindipornvideos.info tamil aunty nude photo indian sex 3gb dirtyindianporn.info tamil xxx indian sexy hd video hd xxxindianporn.pro college girls xnxx sex vedios kowalsky go-indian.pro sesvidio sex videos in tamil nadu justindianporn.me forced defloration
free desi sex scandal pornfactory.info bur ki chudai naked kerala desipornx.mobi mumbai hotel sex indian girl ki chut indianpornvideos.mobi sex videosfreedownloads xnxx condom watchhindiporn.com x videos beautiful sonytvlive hdthaisex.com real mms sex videos photocopy machine sobazo.com olx guntur