|
|
|
La Tête Noire se met au vert
|
|
|
La Tête Noire se met au vert

La Tête Noire se met au vert

La Tête Noire est tout à la fois une compagnie de théâtre et le Théâtre de Saran, mais pas seulement : la structure fait aussi partie des 13 scènes conventionnées d'intérêt national. Et tente aujourd’hui de favoriser, à son échelle, la transition écologique. 
Gaëla Messerli
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Depuis plus de 35 ans, Patrice Douchet, metteur en scène et directeur artistique du Théâtre de la Tête Noire a fait de cet établissement, installé dans une ancienne chapelle, un « lieu incontournable à Saran, au même titre que les écoles. Ici, il y a forcément un moment, dans sa vie d’enfant ou d’adulte, où l’on va à la Tête Noire ». Patrice Douchet indique d’ailleurs, en plaisantant, « qu’à Saran, il y a deux  »équipes » qui jouent en national : les Septors en handball, et la Tête Noire ». Celle-ci est en effet labellisée scène conventionnée d’intérêt national « art et création » pour les écritures contemporaines : « cette reconnaissance passe par une programmation exigeante mais accessible à tous, ainsi que par l’action artistique. Nous travaillons avec les scolaires, les associations, les quartiers et nous organisons un festival de Théâtre sur l’herbe (voir plus loin). Dans nos choix, nous nous intéressons aux écritures d’aujourd’hui pour la jeunesse comme pour les adultes. Il s’agit des écritures, au sens large : celles qui font pleurer, rire, réfléchir… Il y a du sens partout. Nous sommes accompagnés par des auteurs et autrices ».

Patrice Douchet estime avoir un engagement « politique au sens noble : nous proposons un théâtre rigoureux mais pas hermétique, avec des valeurs humanistes. Et depuis quelques années, nous avons un engagement dans la transition écologique. » Si l’on savait le directeur de la Tête Noire prêt à se mouiller pour des causes importantes (il est allé récemment en Europe de l’est pour ramener des réfugiés ukrainiens), ce volet « écolo » n’est pas forcément le plus connu. Outre une restauration bio et végétarienne, le Théâtre a en effet construit une Wapiti House, en hommage au spectacle éponyme dont le décor a été détruit par un incendie (lire encadré) : il s’agit d’une maison autonome qui accueille les écrivains en résidence. En tant que metteur en scène, Patrice Douchet a également créé un spectacle baptisé L’invention du printemps autour du ralentissement de la consommation, que l’on pourra découvrir lors du Théâtre sur l’herbe, les 25 et 26 juin, dans le Parc du château de l’étang. « C’est un spectacle réalisé dans le cadre d’un appel projets de l’ADEME », précise Patrice Douchet, qui le présentera ensuite au Off d’Avignon.

Herbes folles

Pour ce qui est de la prochaine saison de la Tête Noire, faut-il s’attendre à retrouver une présence ukrainienne ? Pas forcément, répond Patrice Douchet : tout dépendra de ses coups de cœur. Mais l’on sait déjà qu’une chanteuse ukrainienne sera présente lors d’un temps fort du Théâtre sur l’herbe… En tous les cas, dans la programmation de la nouvelle saison, le public pourra découvrir La Question d’Henri Alleg, qui traitera de la torture en Algérie, et l’on devrait également retrouver Bombino, « le prince du rock touareg. » Malgré tout ce travail, Patrice Douchet pense-t-il, des fois, à la retraite ? « Comme Edgar Morin, il faut croire à l’impossible », conclut dans une ellipse cet homme qui dit vouloir vivre au présent, sans pression, « même si demain est déjà là ».

Une réponse

  1. Précisions:

    Le Théâtre de la Tête Noire fait partie des 13 lieux labellisés en région Centre Val de Loire. Il y a parmi ces 13 , 4 scènes conventionnées d’intérêt national .

    « Il faut croire à l’improbable »
    C’est ce que j’ai cité d’Edgar Morin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christian Ravanel : Merci patron !
Candidat aux élections municipales à Orléans en 2020, ce spécialiste...
Orléans remonte le temps
L’Orléans Vintage Festival revient vendredi et samedi pour une nouvelle...
Oh, mon beau cimetière !
Si tout le monde a entendu parler du Printemps de...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Olivet – Parvis du Moulin de la Vapeur
à 11 h 30
ARTICLES RÉCENTS