|
|
|
Le tour des solutions de chauffage
|
|
|
Le tour des solutions de chauffage

Le tour des solutions de chauffage

Les répercussions de la crise du Covid et les incertitudes liées aux sanctions imposées par l’Europe à la Russie ont déjà entraîné une hausse conséquente des factures énergétiques chez la plupart des foyers français. Le printemps arrivant, la température se radoucit certes, mais les regards sont déjà tournés vers l’hiver prochain, avec cette question déjà d’actualité : comment se chauffer dans les mois à venir ?
La rédaction
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Comment s’y retrouver parmi toutes les solutions proposées ? Quelle énergie répond le mieux à vos attentes ? Cette question capitale conditionne le choix de votre équipement de chauffage. Et beaucoup de possibilités s’offrent à vous : rayonnement solaire, aérothermie, géothermie, combustibles solides, gaz, électricité…Voici de quoi faire un choix éclairé.

Le rayonnement solaire

L’énergie émise par le Soleil voyage jusqu’à la Terre sous forme de rayonnement électromagnétique dont une partie est absorbée par l’atmosphère terrestre. La quantité d’énergie véhiculée est donc très importante et peut atteindre 1 000 watts au mètre carré. Le photo­voltaïque est ainsi le mode de chauffage écologique par excellence. Non seulement l’énergie est gratuite, puisque seuls l’installation initiale et l’entretien constituent une dépense, mais les nouvelles générations de systèmes solaires permettent désormais de bénéficier de cette technologie dans des régions peu ensoleillées.

L’aérothermie et la géothermie

Voilà deux systèmes majeurs qui permettent de puiser la chaleur dans la nature. Tous deux ont pour point commun de fonctionner à l’aide de pompes à chaleur. L’aérothermie repose sur l’énergie captée dans l’air : les calories sont absorbées dans l’atmosphère extérieure grâce à une pompe, puis le chauffage est assuré par l’intermédiaire d’un circuit hydraulique qui permet d’alimenter soit un plancher alternativement chauffant ou rafraîchissant, soit des radiateurs ou des ventilo-convecteurs. Ses bénéfices ? Elle réduit considérablement la consommation d’énergie et assure le chauffage tout comme le rafraîchissement de l’habitat.

La géothermie, quant à elle, prélève l’énergie dans la terre à travers des capteurs verticaux ou horizontaux selon la configuration de votre terrain. C’est un système performant qui génère des économies d’énergie considérables. Les investissements de départ sont très importants et le terrain doit être suffisamment grand : comptez environ deux fois la surface habitable de la maison pour installer les capteurs horizontaux. Quant aux capteurs verticaux, il est nécessaire de faire une démarche auprès de l’administration par le biais d’une déclaration à la Drire (Direction régionale de l’industrie de la recherche et de l’environnement).

Les combustibles solides

Il s’agit du charbon, du bois et des granulés de bois, un combustible fabriqué à partir de sciure et de copeaux compressés pour obtenir un matériau homogène et compact. Tous ces combustibles solides offrent un bon rendement énergétique et un confort agréable. Quant aux chaudières nouvelle génération, elles peuvent combiner bois et granulés pour toujours plus de confort et de praticité. Le prix de revient est assez faible : comptez entre 300 et 500 € par an pour une surface de 120 m2 pour le bois en bûches ou en granulés. Par contre, le charbon est une énergie fossile. Le souffre rejeté par sa combustion est une source importante de pollution. L’extraction de cette énergie non renouvelable épuise les stocks souterrains d’origine géologique.

Le chauffage au gaz

Le gaz assure un chauffage harmonieux même lorsque les volumes sont importants. La température ambiante est constante et il génère un minimum d’odeur. Autre avantage : aucune poussière n’est envoyée dans l’atmosphère. Ce combustible est accessible à toutes les habitations reliées ou non à un réseau car il peut être stocké dans des citernes apparentes ou enfouies (butane, propane). Toutes les installations sont strictes et équipées d’un système de sécurité. Les prix sont liés aux fluctuations du marché.

Le chauffage électrique

Avec ce type de chauffage, la chaleur peut être restituée selon trois modes de transfert : la convection, le rayonnement et la conduction. La première est basée sur le transfert d’énergie thermique qui utilise l’air en mouvement comme fluide de transfert entre le système de chauffage et les personnes à chauffer. Le rayonnement, lui, utilise des ondes infrarouges comme vecteur de transfert. Le principe : deux corps ou deux objets de températures différentes rayonnent naturellement l’un vers l’autre et le flux de chaleur va toujours de l’élément le plus chaud vers l’élément le plus froid. Enfin, la conduction est le mode de transfert de chaleur provoqué par le contact entre deux corps ou deux objets. Pratique, ce mode de chauffage n’est pas polluant. Les prix sont basés sur les fluctuations du prix de l’électricité et les clients peuvent opter pour le prélèvement mensuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Quand les bailleurs sont mis à l’honneur…
Depuis 2018, Orléans Métropole décerne deux Prix de l’innovation du...
Crédits immo et Taux d’usure : pourquoi ça pose problème ?
La remontée des taux d’intérêt a pour premier effet de...
Faut-il croire à une baisse des ventes ?
En nombre de transactions, le marché français demeure le plus...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS