|
|
|
Les Chaises passent à table

Les Chaises passent à table

Dans le cadre de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), le groupe Valloire Habitat œuvre à la réhabilitation des logements et du quartier des Chaises. Avec la Maison de l’Emploi, il va permettre aux jeunes des quartiers prioritaires de s’investir dans ce chantier titanesque long de plusieurs années.
C.S
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Cette semaine débute un chantier de grande ampleur : la rénovation urbaine du quartier des Chaises, à Saint-Jean-de-la-Ruelle. Dans le cadre du programme de renouvellement urbain de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), ce quartier populaire va être entièrement requalifié afin de « rendre la vie meilleure » aux habitants. Deux immeubles, rue des Agates et des Émeraudes, vont bientôt être détruits : « Tous les locataires ont été relogés, suivant leurs choix, dans la métropole orléanaise, principalement à Saint-Jean-de-la-Ruelle », précise le groupe Valloire Habitat, opérateur du chantier des Chaises. 

D’ici à 2028, les logements du quartier vont ainsi être réhabilités ; le chauffage va être revu grâce à la chaufferie biomasse ; le groupe scolaire va être restructuré, le centre commercial rénové et la voierie repensée. « Pendant les travaux, les habitants peuvent demander à être relogés ponctuellement afin de ne pas subir les nuisances sonores, annonce Patrick Hornain, responsable réhabilitation de Valloire Habitat. C’est la première fois que des logements de convivialité de ce type sont mis en place en France. » Ce dispositif a d’ailleurs récemment reçu le prix de l’innovation sociale d’Orléans Métropole.

De l’emploi pour les jeunes

Le chantier du quartier des Chaises doit durer «  au minimum quatre ans ». Pour le secteur du bâtiment, le début des travaux était attendu. Pour permettre aux entreprises de recruter pour le projet, mais également à long terme, Valloire Habitat s’est associé à la Maison de l’Emploi d’Orléans Métropole et à l’Espace Emploi Formation de Saint-Jean-de-la-Ruelle pour mettre en place des clauses d’insertion. « Avec l’ANRU, les ouvriers du bâtiment doivent être issus à 50 % des quartiers prioritaires d’un territoire, explique Maguy Dessaint, chargée de mission des clauses d’insertion à la Maison de l’Emploi. Cela permet aux jeunes de se rapprocher de l’emploi, que ce soit dans le mois ou dans les années à venir, pour un contrat en intérim, une alternance, un CDD ou même un CDI. » 

Isolation par l’extérieur, ravalement, menuiserie extérieure, électricité, chauffage… De nombreux corps de métier sont touchés par ce dispositif. Pour le chantier des Chaises, « 12 500 heures de clauses d’insertion » sont ainsi prévues. Le premier lot commence dans la rue des Agates, avec « dix contrats prévus ». « Le recrutement se fait au fur et à mesure, précise Maguy Dessaint. Un jeune peut se présenter aujourd’hui mais n’avoir potentiellement un poste que dans plusieurs mois, soit au quartier des Chaises, soit dans un autre quartier de la métropole (Argonne ou La Source, à Orléans) bénéficiaire de l’Anru. » L’Espace Emploi Formation est d’ailleurs présent pour accompagner et orienter les jeunes vers un emploi au plus proche de leurs aspirations et de leurs connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Orléans : la police municipale dotée de nouveaux pouvoirs pour lutter contre l’ivresse publique manifeste
Aux beaux jours, les forces de l’ordre traitent en moyenne...
Maman de Lucas, victime de harcèlement à 13 ans, tient une conférence de presse émouvante dans les Vosges
Lundi, la maman du petit Lucas, un enfant qui s’est...
Charlélie Couture en concert à La Ferté-Saint-Aubin : Découvrez les « Quelques Essentielles » le 10 février
L’espace Madeleine Sologne de La Ferté-Saint-Aubin se prépare à accueillir...

Signaler un commentaire