|
|
|
Pour la liste « Orléans naturellement » : Olivier Carré veut renouveler
|
|
|
Pour la liste « Orléans naturellement » : Olivier Carré veut renouveler

Pour la liste « Orléans naturellement » : Olivier Carré veut renouveler

La veille de la Saint-Valentin, Olivier Carré avait présenté son équipe au cinéma Les Carmes. Une liste « équilibrée et renouvelée », avait synthétisé le maire sortant, avec toutefois un petit couac aux alentours de la 30e place…
B.V.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Au jeu du « qui-c’est-qu’a-la-plus-jeune », auquel se prêtent tous les candidats aux élections municipales d’Orléans, Olivier Carré a abattu la carte 49, comme 49 ans, soit la moyenne d’âge de sa liste « Orléans naturellement », qu’il a présentée le jeudi 13 février au soir. Une liste « représentative de tous les quartiers d’Orléans », « profondément renouvelée, et on en avait besoin », a insisté le maire sortant. Il a rappelé que sur ses 55 noms, 19 conseillers municipaux (seulement ?) y figuraient.

Mais ça, c’était la vérité du jeudi soir, puisque le lundi suivant, Béatrice Odunlami, actuelle adjointe à l’événementiel, inscrite en 34e position sur la liste, claquait la porte, visiblement déçue de se trouver en si mauvaise posture. Le 13 février d’ailleurs, le psychodrame qui couvait avait donné lieu à une scène cocasse : présente à 19 h aux Carmes parmi les colistiers convoqués, Béatrice Odunlami avait semble-t-il appris son déclassement en instantané. Vexée, elle avait ensuite séché la présentation au public. Et au moment d’être appelée sur scène, elle n’était pas apparue. « Mais où est passée Béatrice ? », s’étaient alors demandé, inquiets, les grands organisateurs de la soirée, avant que la « fête » ne continue. Un épiphénomène ? C’est ce qu’assurent aujourd’hui les colistiers d’« Orléans Naturellement ». Sur le fond, vu le rôle qu’allait tenir Béatrice Odunlami, on peut les croire. Mais sur la forme…

« On n’a pas besoin de trahisons »

Dix-sept Marcheurs, six Républicains, quatre UDI et quatre Modem composent en tout cas cette liste qualifiée d’« équilibrée politiquement » par Olivier Carré. Quelques nouveaux profils se distinguaient cependant, comme ceux de Murat Yilmazgiller, inspecteur général des Finances (n°29 sur la liste), de Daniel Coutinho, président de l’association Premiers 2 Cordée (n°15) ou de Djamel Chaouaou (n°13), responsable chez Enedis, qui a dit « partager les valeurs humanistes d’Olivier Carré ». Parmi les nouveaux « poids lourds » de cette fine équipe, d’autres étaient attendus, comme Gérard Gautier, le président de la Chambre des Métiers (n°7), Ludovic Bourreau, commissaire d’exposition (n°5), Christel Royer, ancienne présidente de l’USO Judo (n°4) ou encore Stéphanie Rist, députée du Loiret (n°2). Bien placés eux aussi, parmi les élus sortants : Olivier Geffroy (n°3), Muriel Sauvegrain (n°6), Soufiane Sankhon (n°11) ou Stéphanie Anton (n°12).

En guest star de la soirée, Olivier Carré monta donc sur scène, en ce 13 février, pour résumer les caractéristiques de son équipe et lancer quelques amabilités à l’endroit de Serge Grouard : « vous voulez qu’on retourne vers le futur ? », demandait-il. « Je rêve d’une société apaisée ; on n’a pas besoin de trahisons, de calculs de Baron Noir », continuait-il. Il faut dire que le matin même, Olivier Carré avait découvert les résultats de notre sondage, où il apparaissait en retard sur son adversaire en vue du premier tour. Il profitait donc de la soirée pour taper un peu plus fort, comme lui conseillait d’ailleurs quelques jours plus tard Richard Ramos, et comme le ferait aussi Tahar Ben Chaabane, qui annonçait le 19 février son retrait de la course aux municipales en appelant à voter pour le maire sortant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Liony, médecin des âmes : le nouveau curé de la paroisse Saint-Vincent à Orléans
Depuis la rentrée, la paroisse Saint-Vincent à Orléans compte un...
Fool System célèbre ses 10 ans d’existence avec la sortie de son dernier album de rock franc « L’Heure bleue » – un succès pour le groupe Orléanais
Le groupe orléanais Fool System célèbre ses dix ans d’existence...
Réouverture du Théâtre Gérard-Philipe après des travaux de rénovation – Amélioration de l’isolation, de l’accès et de la sécurité à La Source
Au terme de trois mois de fermeture et de travaux...