|
|
|
Saint-Jean-de-Braye : du neuf avec du vieux

Saint-Jean-de-Braye : du neuf avec du vieux

Gaëla Messerli
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

C’est un symbole : le groupe scolaire Gallouédec, plus ancienne école de Saint-Jean-de-Braye (certains de ses bâtiments datent de 1800 !), va faire peau neuve d’ici 2025. « C’est LE projet d’école du mandat », annonce Hyacinthe Bazoungoula, adjoint abraysien au maire en charge de l’éducation et de la jeunesse. Les premières estimations budgétaires tournent autour de 7 M€. Le concours d’architecture doit être lancé à la rentrée : pour y répondre, le cahier des charges de la mairie se situe dans la lignée des projets de la commune. « Nous sommes une Ville en Transition, nous souhaitons donc une école aux dernières normes environnementales », assure Hyacinthe Bazoungoula. A priori, si l’on se base sur les souhaits des habitants lors de la concertation, seule la façade de la vénérable école Gallouédec pourrait être conservée. « Mais nous laissons les professionnels faire leurs propositions », insiste l’adjoint à l’éducation.

En outre, le groupe scolaire – qui abrite aujourd’hui neuf classes – devra en compter également deux de plus. Ce chantier laisse ainsi une possibilité de créer une classe ULIS (classes particulières pour la scolarisation d’élèves en situation de handicap). « Il y en a déjà une à l’école Jacques Prévert, mais elle est complète et beaucoup d’enfants doivent aller dans les communes voisines », précise Hyacinthe Bazoungoula qui ajoute cependant que ce n’est pas le quartier de l’école Gallouédec qui connaît la hausse démographique la plus importante. « Une étude a été réalisée : avec les différents programmes de construction, c’est surtout le centre-ville qui est concerné par une hausse de la démographie scolaire. Nous avons d’ailleurs trois classes de plus qui ouvrent à la rentrée : à Jean Zay, à Louise Michel et à Château Foucher. » Quant aux autres établissements de la commune, « l’école Anne Frank a été conçue de manière à pouvoir, au besoin, ajouter un étage. Il y a donc toujours la possibilité de rouvrir ce dossier », indique Hyacinthe Bazoungoula.

Une classe en rondins de bois !

Mais à Saint-Jean-de-Braye, la vraie révolution de la rentrée, sur le plan visuel, se situe du côté de l’école Paul Langevin, dont la cour va être végétalisée dans le cadre du budget participatif. « Nous démarrons ainsi la végétalisation de nos écoles, commente l’adjoint à l’éducation. Les enseignants et les écoliers ont participé au choix des essences des massifs devant les fenêtres. » Cinq nouveaux arbres seront plantés. Une classe en extérieur en rondins de bois, un espace d’observation de la flore et un parcours d’agilité viendront s’ajouter aux arbres et au potager déjà présents : des travaux qui s’élèvent à 50 000 €. Un peu d’exotisme au milieu des traditionnels travaux d’été – néanmoins utiles –, comme la réfection du chauffage de l’école Louise Michel. Il ne reste plus qu’à attendre la rentrée pour découvrir les changements !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire