|
|
|
Bons vents
|
|
|
Bons vents

Bons vents

Benjamin Vasset
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp

Il y a six mois, alors que nous entrions dans un troisième confinement qui ne disait pas son nom, qui aurait pu imaginer qu’en ce début d’automne, nous ferions « presque » comme si tout était redevenu comme avant ? Les médias, reconnaissons-le, ont toujours tendance à s’intéresser aux trains qui n’arrivent pas à l’heure : on leur en fait souvent le reproche, mais tout le monde lit les
histoires qui piquent.. 

Cela étant, il faut bien reconnaître, plus de neuf mois après les débuts timides de la vaccination en France, que les objectifs sont en passe d’être atteints. Si cela n’était pas le cas, le tout Orléans ne se pavanerait pas depuis mercredi sur les quais de Loire pour célébrer la grand-messe bisannuelle des mariniers à voile et des bateaux à moteur : même à jauge contrôlée, même avec un masque sur la truffe, et malgré les vents mauvais qui pourraient souffler d’ici à dimanche, ils sont (nous sommes) simplement heureux de nous retrouver comme si c’était hier, comme si rien ne s’était passé. 

Comme un pont entre deux mondes, le Festival de Loire a ceci d’intéressant qu’il célèbre le passé tout questionnant l’avenir. Doit-il, demain, dénoncer plus fortement la folie d’une humanité qui court à sa perte ; faut-il qu’il dépasse sa condition de banquet d’Astérix grandeur nature pour devenir une vraie voix du combat environnemental ? En s’interrogeant sur sa nature même, le Festival de Loire nous renvoie aux enjeux du temps présent et du temps qui sera ; il nous dit aussi, à l’heur de la Guerre froide soi-disant revenue, que ces histoires de sous-marins sont très graves, mais qu’elles ne sont rien, parce qu’il y a bien plus urgent, bien plus grand, bien plus important.. Le vent les emportera, comme un long fleuve tranquille. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christophe Chaillou : « une profonde amertume »
Christophe Chaillou a annoncé ce matin qu’il démissionnait de la...
Alertes à la bombe à Orléans : « des plaisanteries qui n’en sont pas ! »
Hier soir, la procureure de la République, Emmanuelle Bochenek-Puren, et...
Diffuseur Saran-Gidy : c’est parti
La pose de la première pierre de l’échangeur Saran-Gidy, au...