La balle au centre

On l’avait réclamé, dans cet espace même, la semaine dernière : stop aux tergiversations, et place à l’action ! Nous parlions bien entendu de ces élections municipales à venir, qui phagocytent depuis déjà plusieurs mois l’attention des uns et des autres. La semaine dernière, Olivier Carré a donc été désigné comme le porte-drapeau (porte-voix ? Porte-parole ?) de La République en Marche à Orléans. Il faut reconnaître au maire sortant une belle ténacité, une intime capacité de résilience et un sens certain de la politique pour s’être extrait de la mauvaise passe dans laquelle il était entré, en juin, au moment de l’affaire dite des « notes de frais ». Deux mois plus tard, il apparaît clairement comme le favori à sa propre succession, malgré une majorité municipale actuelle qui n’en finit plus de s’effriter, sous le jeu des ambitions personnelles et des rancoeurs. Qu’ils vont paraître longs, ces six prochains mois, pour ceux qui se sont tant aimés… Entre Olivier Carré et le parti présidentiel, certains y verront pourtant un mariage de raison plus qu’une déclaration d’amour enflammée. On ne peut pas dire, c’est un euphémisme, que les Marcheurs locaux aient hurlé leur bonheur à la fenêtre en apprenant la divine nouvelle. L’idée de mener bataille avec un homme qu’ils ne se sont pas privés d’égratigner depuis quelques semaines leur déclenche même quelques quintes de toux. Car se dégage entre les lignes le sentiment d’un « faute de mieux » et, surtout, d’un manque d’espace politique qui a empêché les Macronistes purs et durs de faire front unique à Orléans. Mais c’était le choix de la logique, peut-être autant que le fait du prince. Pour conquérir un nouveau monde, impossible de faire fi de l’ancien : toutes les révolutions commencent par le haut, il serait temps de le (ré)apprendre enfin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Jean Courant : Urgentiste de l’entreprise
Ancien copropriétaire des Balnéades, il est le nouveau président du...
Le clin d’œil Tours
Sondage Municipales : Résultat clair à un mois du premier...
À Olivet, l’ex-centre culturel d’Yvremont change de peau et de nom : L’Alliage de tous les arts
En phase finale de réhabilitation, l’ex-centre culturel d’Yvremont, à Olivet,...