|
|
Évolution urbanistique à Orléans : La Rue des Carmes prend forme !

Évolution urbanistique à Orléans : La Rue des Carmes prend forme !

Les premiers logements de la ZAC Carmes-Madeleine devraient être livrés en mars. Au total, une quarantaine de logements et une dizaine de commerces vont changer la physionomie de cette emblématique rue orléanaise.
G.M.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Tout finit par arriver ! En effet, les logements de l’îlot 1 de la rue des Carmes, à l’angle de la rue Stanislas Julien, devraient être livrés pour le printemps. « On commence à voir tout le positif de cette opération engagée à l’été 2016 », commente, satisfait, le maire Olivier Carré. D’ici 2023, une quarantaine de logements seront livrés, ainsi qu’une dizaine de commerces. De quoi changer le visage de cette artère, côté rue comme côté cour.

Objectif « petit Marais »

En effet, en visitant le chantier qui se termine, on comprend mieux le terme de « petit Marais » employé par Behra Madi, la manager de centre-ville, concernant la direction vers laquelle la Ville d’Orléans souhaite aller pour cette requalification. Fenêtres d’esprit atelier d’artiste, parquet bois, murs en pierre… On passe avec fluidité de la maison avec patio et terrasse à l’appartement, de l’ancien au moderne, du pan de bois coloré restauré à l’écriture contemporaine. Côté architecture, la requalification rue des Carmes a été réalisée sous la surveillance de l’Architecte des Bâtiments de France pour les façades.

Du côté de la SEMDO comme des élus, on n’est guère inquiet concernant l’avenir de ces logements et des espaces commerciaux : tous assurent qu’ils trouveront des propriétaires. « La difficulté n’est pas de remplir, mais d’avoir le projet le meilleur pour le quartier », assure ainsi Muriel Chéradame, adjointe au maire à l’urbanisme. Pour l’îlot 1 qui s’achève et qui comptera 21 logements, 18 appartements et trois maisons ainsi que quatre commerces, il faudra prévoir un budget entre 3 500 € et 4 100 € du m2.

Des commerces arrivent !

La mutation ne se poursuit pas seulement avec la création de logements : côté commerces, les choses avancent même si, pour l’heure, aucune annonce n’est faite concernant la locomotive qui devrait prendre place à l’angle de la rue Stanislas-Julien. La manager de centre-ville aimerait bien « une proposition que l’on ne trouve pas aujourd’hui à Orléans », comme du café-théâtre, par exemple.

Parmi les commerces que l’on devrait en tout cas voir arriver au niveau de l’îlot 1, il y aura le Blabla Wine, un bar à vins et planches avec des expositions culturelles. Au niveau de l’ex-Hippocarmes, c’est un café littéraire et de partage, le Mix & Mix, qui prendra place. En face, à la place de l’ex-pharmacie actuellement en pleins travaux, « il y a trois logements qui sont en réhabilitation au-dessus et au rez-de-chaussée. Ce sera un lieu avec une ambiance jazz avec petite restauration », affirme Behra Madi. Plus loin dans la rue, en direction des Carmes, la manager de centre-ville espère également faire venir des services, comme de la réparation de vélos. Bref, les idées ne manquent pas et, les élections municipales passées, le rythme des nouvelles arrivées pourrait rapidement s’accélérer dans ce quartier qui pourrait être, dans un très proche avenir, l’un des nouveaux centres névralgiques du cœur d’Orléans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Orléans : la police municipale dotée de nouveaux pouvoirs pour lutter contre l’ivresse publique manifeste
Aux beaux jours, les forces de l’ordre traitent en moyenne...
Maman de Lucas, victime de harcèlement à 13 ans, tient une conférence de presse émouvante dans les Vosges
Lundi, la maman du petit Lucas, un enfant qui s’est...
Charlélie Couture en concert à La Ferté-Saint-Aubin : Découvrez les « Quelques Essentielles » le 10 février
L’espace Madeleine Sologne de La Ferté-Saint-Aubin se prépare à accueillir...