Haro sur le blaireau !

La chasse au blaireau a été sous le feu des projecteurs cet été. Dans le Loiret, elle fait partie de la vénerie souterraine et est autorisée jusqu’au 15 janvier 2021. La pratique est pourtant décriée par les associations de protection de la nature, mais défendue par les chasseurs. 
G.M
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

En général, on a plutôt envie de laisser les blaireaux là où ils sont. Pourtant, certains chasseurs adorent faire sortir ce quadrupède de son terrier. Cette pratique de déterrage, dont on peut découvrir la nature sur YouTube, est loin de faire l’unanimité dans les rangs des associations de protection de la nature. Loiret Nature Environnement s’y oppose par exemple fermement. « Cela fait plus de trente ans que je siège au conseil départemental de la chasse et de la faune sauvage, et il n’y a eu aucune amélioration sur ce sujet, tonne Guy Janvrot, administrateur de l’association. Le blaireau est un animal tranquille qui mange des vers de terre à 90 % ! Certes, de temps en temps, il pose quelques problèmes, car il peut aller dans les cultures manger du maïs. » Mais, poursuit Guy Janvrot, les « blaireautières » sont en général bien connues, car « certaines ont une centaine d’années. »

Pour ce qui est de la population de blaireaux, celle-ci augmente et est de l’ordre de 1 200 à 1 300 individus dans le Loiret. « Mais dans des départements, il y en a 5 000, précise le naturaliste. Dans d’autres endroits de France, on déplace aussi les blaireautières en les recréant un peu plus loin. Ici, sachant qu’il y a entre 8 et 10 individus par terrier, on n’est même pas à 200 blaireautières dans le département. » Guy Janvrot souhaiterait ainsi que les chasseurs justifient leur acte de chasse, car le blaireau « est, en plus, un animal qui ne se mange pas ! » Néanmoins, une période de chasse complémentaire est attribuée chaque année aux chasseurs, au grand dam des associations de protection de la nature.

Les chasseurs disent qu’ils régulent

Côté chasseurs, on défend « cette chasse traditionnelle. Nous avons une dizaine d’équipages qui la pratiquent dans le département, indique François Lecru, secrétaire général de la Fédération des chasseurs du Loiret. Nous faisons un recensement des populations, et celles-ci augmentent. Mais je précise qu’on n’a pas le droit de pratiquer ce type de vénerie en forêt d’Orléans. » François Lecru estime que les chasseurs jouent un rôle de régulateurs de l’écosystème vis-à-vis du blaireau : « aujourd’hui, il n’y a pas d’autres prédateurs au blaireau que le loup… » La fédération loirétaine justifie ainsi cette chasse par les dégâts provoqués par les blaireaux dans les cultures. « Pour les agriculteurs, il y a des conséquences économiques, dit François Lecru. C’est pour cela que nous obtenons l’extension de la période de chasse, car cela correspond à la période sensible où il y a les semis. » Au-delà de cette chasse qui est, rappelons-le, loin d’être massive dans le Loiret, les chasseurs grondent : « actuellement, comme pour la chasse à la glu, il y a une volonté de s’attaquer à des modes de chasse ancestraux. Mais c’est une chasse légale ! » Pour l’heure, si vous souhaitez observer le blaireau, il faudra vous armer de patience, car l’animal est discret et nocturne… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Alix Fourré : La chasse aux trésors
Archéologue céramologue pour l’Inrap, Alix Fourré passe ses journées à...
Indécence
Tu parles d’une aventure ! Koh-Lanta, c’est donc le programme phare...
Alran sort à Orléans
L’artiste parisien Vincent Alran, révélé à Orléans par Gil Bastide,...
Événements de la semaine
9
Oct
Saint-Jean-le-Blanc – Espace Montission – Avenue Jacques Douffiagues
20 h 30.
6
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 20 h
1
Oct
Orléans – Théâtre
à 19 h.
30
Sep
Fleury-les-Aubrais – Bibliothèque des Jacobins
à 16h30 et 17h30
28
Sep
Orléans – Théâtre Gérard Philippe.
#
27
Sep
Orléans – Parc floral
à 15 h 30.
ARTICLES RÉCENTS