|
|
« Il faut motiver les troupes »
|
|
« Il faut motiver les troupes »

« Il faut motiver les troupes »

Alors que les augmentations du prix de l’énergie taraudent les entreprises et pèsent sur le pouvoir d’achat, Jacques Martinet, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Centre-Val de Loire, aimerait que « s’arrête cette spirale du pessimisme ». Mais comment ?
Benjamin Vasset
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Le réseau des CCI a mis en place à la fin du mois d’octobre un plan stratégique 2022-2026 pour accompagner les entreprises. De quoi s’agit-il ?

L’idée, c’est d’emmener tout le monde et de jouer collectif. En région Centre-Val de Loire, les six présidents des CCI départementales et la Chambre de Commerce et d’Industrie du Centre, que je préside, ont travaillé main dans la main. Jamais les entreprises n’ont eu autant besoin des CCI. Nous allons insister, durant les cinq prochaines années, sur quatre thèmes : la compétence et l’innovation, l’emploi et l’orientation, la formation et les compétences, ainsi que les transitions numériques et écologiques. Il faut notamment que l’on accompagne les entreprises du territoire pour répondre aux appels d’offres qui viennent de la Région, de l’État, de l’Europe. 

De nouveaux fonds de financement vont être créés pour aider les entreprises à accomplir leur transition, justement… 

Ces fonds ne sont pas encore officiels, il y a d’ailleurs une réunion ce jeudi en Préfecture de région à laquelle nous participerons pour apporter nos solutions. Nous demandons à être les chefs de file et que nous puissions aller dans les entreprises. Certaines vont voir leurs factures d’électricité multiplier par trois, par quatre, par dix… Pour les chefs d’entreprise, cette situation est totalement incompréhensible. J’attends du Gouvernement des aides ciblées et pas une usine à gaz. Nous, en tout cas, nous sommes prêts à aider. Mais il faut aller vite. 

Comment envisagez-vous le début de l’année 2023 sur le plan économique ? 

Il faut que les Français aient confiance, et c’est ce que les Chambres consulaires essayent d’apporter, en donnant « l’envie d’avoir envie ! ». On voit bien que la question du pouvoir d’achat reste importante, car il n’y a pas un jour où rien n’augmente : regardez ce qui se passe encore en ce début de semaine aux abords des stations-service… Oui, il y a des gens qui sont aujourd’hui à 5 € près. 

Dans ce contexte, encouragez-vous les entreprises à augmenter les salaires pour répondre à l’inflation généralisée ?

Certains peuvent le faire et le font, certains pourraient le faire et ne le font pas. Moi, dans mon rôle, je ne peux évidemment rien demander, mais je dis à chaque fois : essayez de faire cet effort, regardez votre compte d’exploitation et voyez ce que vous pouvez faire. 

Craignez-vous une flambée sociale dans les semaines qui arrivent ?

Je ne sais pas… (silence). Je vois ce qui se passe dans les hôpitaux, j’entends d’autres choses comme ça. Je pense que certaines entreprises jouent vraiment le jeu, mais elles ne sont pas toujours assez valorisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
À Orléans, Retailleau répond à Grouard
Candidat à la présidence de son parti, le sénateur LR...
Dix ans déjà !
Sans flonflons ni chichis, nous fêtons cette semaine les dix...
Barbara Alloui Ma cuisinière bien-aimée
Pédagogue et passionnée, cette Olivétaine promeut une cuisine simple, variée...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Chécy – Espace George Sand
à 15 h
ARTICLES RÉCENTS