|
|
imposition : Des taux stables

imposition : Des taux stables

C’est l’une des grandes fiertés de la majorité actuelle, qui le répète comme un mantra à chaque conseil municipal de début d’année : depuis vingt ans, les taux d’imposition n’ont pas augmenté à Orléans.
B.V
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Cest l’une des grandes fiertés de la majorité actuelle, qui le répète comme un mantra à chaque conseil municipal de début d’année : depuis vingt ans, les taux d’imposition n’ont pas augmenté à Orléans. Du reste, ils demeureront stables cette année. Ainsi, le taux de taxe d’habitation de 20,99 % continuera de s’appliquer en 2021 pour les logements vacants et les résidences secondaires. Le taux de taxe foncière sur les propriétés bâties restera lui à 29,81 %. 

Nouvelles aides au commerce

Cependant, Michel Martin, le maire-adjoint en charge des Finances, a expliqué que, sur les feuilles d’imposition, les citoyens risquent de ne pas s’y retrouver… « Un coefficient correcteur, un “coco” (sic) a été mis en place en ce qui concerne la part départementale de la taxe foncière. En gros, avec ce “coco” qui arrive, nous maintenons des taux d’imposition qui vont changer… », a exprimé dans un sourire Michel Martin. « C’est incompréhensible, a renchéri Charles-Éric Lemaignen. Il faudra bien l’expliquer, car sinon les habitants vont croire que c’est le maire qui a augmenté les taux ! » « Encore une réforme intelligente… » a soupiré, de son côté, Serge Grouard. Sur le plan financier, la mairie a décidé de faire de nouveaux gestes à destination des commerçants, en reconduisant l’exonérations de loyers et de charges des commerces locataires de la Ville d’Orléans hors secteur alimentaire. « Ces exonérations représentent une perte de recettes de 18 241 € et concernent 15 structures ». Par ailleurs, la majorité a officialisé la création d’un site marchand en lien avec les Vitrines d’Orléans, sur lequel pourront cependant se greffer des commerces orléanais qui n’appartiennent pas aux Vitrines. La mairie versera une subvention de 85 000 € à l’association de commerçants pour mettre en place ce nouvel outil de commercialisation numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire

Signaler un commentaire