|
|
Jeanne, version Natasha
|
|
Jeanne, version Natasha

Jeanne, version Natasha

Jeanne, le nouvel album de Natasha Saint-Pier, est composé de douze titres qui retracent la vie de la Pucelle d’Orléans. L’artiste officialise la sortie de l’album en donnant un concert, vendredi soir, dans la cathédrale Sainte-Croix !
Ambre Blanes
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Ce n’est pas la première fois que Natasha Saint-Pier vient chanter à Orléans : elle s’y était déjà produite à l’occasion d’un spectacle de Noël. Plus récemment, elle a cet été tourné dans la cathédrale les images qui serviront à réaliser un clip et des capsules vidéo diffusées sur Internet en lien avec la sortie de Jeanne, son dernier album. Celui-ci, par ailleurs, est né d’une envie : celle de continuer à tisser un lien spécial avec Thérèse de Lisieux, dont les poèmes lui avait déjà inspiré deux albums (Vivre d’amour en 2013 et Aimer c’est tout donner en 2018), aux teintes spirituelles et dont le succès a donné naissance à une tournée des églises françaises à guichet fermé, avec près de 60 000 billets vendus. L’album Croire (2020) avait suivi sur cette même lancée. Il se trouve en effet que Thérèse de Lisieux, religieuse française du XIXe siècle, emportée par la tuberculose et morte l’année de ses 24 ans, avait écrit une pièce au sujet de Jeanne d’Arc, qu’elle avait elle-même interprétée, adoptant le rôle de Jeanne. « J’avais envie de chanter une autre personne dont on apprendrait la vie à travers la prose de Thérèse », raconte à La Tribune Hebdo Natasha Saint-Pier, qui voit la religieuse comme une rebelle, au même titre que Jeanne : « Elle fait entendre sa voix avant son temps, elle confronte les hommes autour d’elle en leur disant qu’ils n’ont pas compris les messages de Dieu, qui ne nous juge pas et qui n’est qu’amour ». Natasha Saint-Pier s’attachera ainsi à faire résonner son histoire à Orléans, dans le fief de la ville qui s’est bâtie sur son souvenir. « Ce concert se tient le jour où l’album sort, commente l’artiste. Je joue le spectacle pour la première fois et je sais que je serai fragile… » Débarquée avec sa vision de Canadienne, Natasha Saint-Pier avoue que la figure de Jeanne n’a pas souffert, à ses yeux, des appropriations dont elle a pu souffrir en France. Elle reste une héroïne de guerre, point à la ligne : « En tant que raconteuse d’histoires, je prête ma voix le temps d’un spectacle à leur histoire, parce que Jeanne me touche, par ses exemples de courage, de résilience et j’espère que le spectacle touchera tout le monde de la même façon. » Au-delà des mots, il y a l’émotion et cet album porte en lui une dimension très affective puisque, pour la première fois, l’artiste a composé ses titres, en collaboration avec son pianiste et conjoint. « Étrangement, j’ai toujours eu des chansons préférées dans mes albums et je me suis toujours gardée de le dire, ajoute-t-elle. Cette fois-ci, j’éprouve une réelle fierté d’avoir réussi à faire ce projet, et aux côtés des gens que j’aime et que j’estime. » Elle a notamment repris le titre emblématique de Laurent Voulzy, que lui-même avait chanté dans la cathédrale d’Orléans : Jeanne. Nul doute que les Orléanais entendront la destinée de leur icône historique sous un jour nouveau. Ce vendredi, la cathédrale devrait faire salle comble, ou plutôt… nef comble.

C’est où, c’est quand ?
Jeanne, de Natasha St-Pier
Vendredi 30 septembre à 20h30 
Cathédrale Sainte-Croix – Orléans
Billetterie : www.fnacspectacles.com

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
À Orléans, Retailleau répond à Grouard
Candidat à la présidence de son parti, le sénateur LR...
Dix ans déjà !
Sans flonflons ni chichis, nous fêtons cette semaine les dix...
Barbara Alloui Ma cuisinière bien-aimée
Pédagogue et passionnée, cette Olivétaine promeut une cuisine simple, variée...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Olivet – Parvis du Moulin de la Vapeur
à 11 h 30
ARTICLES RÉCENTS