|
|
La Gabare poursuit son voyage

La Gabare poursuit son voyage

En ce mois de septembre, La Gabare, le supermarché coopératif et participatif d'Olivet, souffle ses deux bougies. Objectif pour les prochains mois : recruter plus de coopérateurs et, peut-être, un jour, ouvrir une petite sœur au nord de la métropole
G.M
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

La Gabare a fêté la semaine dernière ses deux ans d’existence. Ce supermarché coopératif bat toujours pavillon rue de la Bergeresse, à Olivet. Et il a même réussi à essuyer la tempête Covid ! « Pendant cette période, nous avons exempté les soignants de leur service, explique Serge Adeline, le président des Amis de La Gabare. Pour le reste, nous avons pris des commandes par téléphone ou par mail pour ceux qui ne pouvaient pas sortir, tandis que certains coopérateurs livraient les paniers… Il y a eu une grande solidarité. L’an dernier, avec d’autres associations, nous avons également aidé 22 étudiants en grande précarité. » 

Recherche étudiants coopérateurs

En 2020, malgré les confinements, 33 animations ont été réalisées. Aujourd’hui, le supermarché coopératif fête ses deux ans d’existence fort de 1 300 adhérents. « Notre objectif est d’atteindre au moins les 1 500 coopérateurs pour arriver à un équilibre, continue Serge Adeline. Il y a quatre salariés, mais il nous faut entre vingt-cinq et trente personnes par jour pour faire tourner La Gabare. Parmi les coopérateurs, nous avons notamment 120 étudiants, mais nous pensons que ce nombre pourrait augmenter avec les 21 000 étudiants de l’université d’Orléans. Nous avons d’ailleurs quelques idées d’animation que nous pourrions leur proposer… » 

Côté attractivité, le supermarché coopératif a en tout cas bien étendu ses propositions en deux ans. Il compte aujourd’hui plus de 7 000 références de produits, notamment 350 en vrac. Le rayon des fruits et légumes a doublé. D’ailleurs, outre des fruits et légumes (en bio comme en agriculture conventionnelle, mais de préférence locaux), de la viande ou du poisson, le supermarché coopératif propose depuis peu un rayon « produits du monde ». 

Il y a deux ans, au moment de son lancement, La Gabare prévoyait de se déployer au nord de la métropole. Ce projet est encore d’actualité, « mais il faut déjà atteindre les 1 500 adhésions, prévient Serge Adeline. Il faudra aussi faire en temps voulu une étude de marché ». En attendant, on retrouvera sur le Festival de Loire les coopérateurs de La Gabare qui feront (re)découvrir au public ce supermarché pas comme les autres.

  d’infos : https://la-gabare-orleans.coop – Page Facebook La Gabare

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Maman de Lucas, victime de harcèlement à 13 ans, tient une conférence de presse émouvante dans les Vosges
Lundi, la maman du petit Lucas, un enfant qui s’est...
Charlélie Couture en concert à La Ferté-Saint-Aubin : Découvrez les « Quelques Essentielles » le 10 février
L’espace Madeleine Sologne de La Ferté-Saint-Aubin se prépare à accueillir...
Comment l’association 1-Terre Actions recycle les vélos pour leur donner une seconde vie
François Gallier, le directeur d’1-Terre Actions, se souvient des débuts...