|
|
LE DÉPARTEMENT FOCUSSUR LA JEUNESSE
|
|
LE DÉPARTEMENT FOCUSSUR LA JEUNESSE

LE DÉPARTEMENT FOCUSSUR LA JEUNESSE

Après avoir prolongé leurs missions respectives à la tête de la Région Centre-Val de Loire et du Département du Loiret en juin dernier, François Bonneau (PS) et Marc Gaudet (UDI) ont fait leurs rentrées médiatiques en début de semaine. Le premier a ébauché une vision à long terme de la politique qu’il souhaitait mener ; le second s’est focalisé sur la rentrée scolaire dans les collèges loirétains. Morceaux choisis
B.V
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on whatsapp
DÉPARTEMENT FOCUS SUR LA JEUNESSE

 

Rentrée scolaire oblige, le Département du Loiret, gestionnaire d’une soixantaine de collèges sur le territoire, a exposé, cette semaine, les initiatives qu’il pousse dans ses établissements. En 2021, 39 d’entre eux ont ainsi bénéficié de près de 5 M€ de travaux pour se rafraîchir sinon les idées, du moins les murs. Et parmi eux, les sanitaires – si, si – ont droit à une attention toute particulière. « Si vous saviez à quel point cette question revient dans les conseils d’administration des collèges…, sourit Marc Gaudet, le président du Département. C’est un endroit « stratégique » pour les enfants. Et nous prenons ça très au sérieux… » Les élèves des collèges Charles Rivière (Olivet), Jean Pelletier, Jeanne d’Arc (Orléans) ou Condorcet (Fleury) vont notamment pouvoir découvrir, lors de cette rentrée, des sanitaires rénovés quand ils ne seront pas plus nombreux. De là à dire que ça va leur en boucher un coin… La politique départementale en matière de collèges ne s’arrête évidemment pas à ces considérations d’hygiène élémentaire. Durant la crise sanitaire, le Département a ainsi mis en place un outil numérique, Mon e-collège loirétain, un « ensemble de services numériques choisis et ouverts aux acteurs de la communauté éducative », qui a déjà été l’objet, de janvier à juin 2021, de 645 000 connexions par mois. Sur le plan environnemental, le Département du Loiret, qui avait été alerté lors de la précédente mandature sur « le manque de verdure dans les collèges », avait lancé en juin 2020 l’opération 1 000 arbres dans les collèges de son territoire. Un an plus tard, 658 arbres et arbustes ont été plantés dans 13 des 22 établissements ciblés. Par ailleurs, Marc Gaudet a réaffirmé son souhait de s’attaquer aux « passoires thermiques » que sont parfois devenus certains collèges. Le Département, qui a construit deux nouveaux établissements à Pithiviers, explique fièrement qu’une isolation en paille a été utilisée dans ces cas précis, et que ces deux bâtiments sont certifiés HQE. « Ces deux collèges produiront plus d’énergie qu’ils n’en consommeront », apprend-on en sus.

Une sectorisation à revoir ?

Et sur la métropole, quoi de neuf dans les cartons ? Alors que le « nouveau » collège d’Orléans-Nord-Est a été inauguré en janvier dernier, Marc Gaudet a confirmé que la reconstruction d’André-Malraux, à Saint-Jean-de-la-Ruelle, est plus qu’un vœu pieu. « Nous avons trouvé le terrain (au Clos des Mistigris, nldr) et un accord pour reconstruire ce collège à neuf. Le collège actuel est vétuste, tout le monde y est à l’étroit », convient le président du Département, qui admet également des réflexions en cours sur la sectorisation des collèges dans la métropole d’Orléans. « Le collège d’Ingré accueille aujourd’hui 800 élèves, bientôt 900, convient-il. Il semble qu’il y ait un besoin dans ce secteur, mais la question à se poser, c’est de savoir si cette hausse des effectifs sera durable ou non. » Des études de faisabilité ont en outre été menées sur le nord-ouest de l’agglo orléanaise, tandis que des questions se posent aussi au sud. À l’heure actuelle, Marc Gaudet reconnaît, en tous les cas, le « dynamisme » des effectifs sur le territoire métropolitain. 

Dernier sujet clé : la « rentrée sanitaire » dans les collèges. Si plus de 60% des 12-17 ans sont déjà vaccinés, les incitations vont continuer à destination de ces publics, notamment par le biais de centres éphémères qui seront installés à proximité de certains établissements scolaires. Rectrice, préfète et directeur de l’ARS doivent d’ailleurs prendre la parole publiquement, ce jeudi, pour détailler ce point. Sur ce thème, et concernant les personnels des collèges, Marc Gaudet a précisé : « il n’y a pas d’obligation vaccinale pour le moment, chacun reste libre. Mais parfois, la liberté peut avoir ses limites : quand il a fallu éradiquer la polio, on a institué l’obligation vaccinale. Parfois, nous avons besoin de consignes claires… » Message entendu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres ARTICLES a lire
Christian Ravanel : Merci patron !
Candidat aux élections municipales à Orléans en 2020, ce spécialiste...
Orléans remonte le temps
L’Orléans Vintage Festival revient vendredi et samedi pour une nouvelle...
Oh, mon beau cimetière !
Si tout le monde a entendu parler du Printemps de...
Événements de la semaine
13
Mar
11
Mar
Saint-Jean-de-la-Ruelle Médiathèque Anna-Marly puis dans tous les quartiers de la ville
#
11
Mar
Orléans – Palais de Justice – 44, rue de la Bretonnerie
#
14
Oct
Orléans – Théâtre Gérard Philipe
à 15 h
11
Oct
Orléans – Salle de l’institut
à 10 h 45
ARTICLES RÉCENTS